29 mars 2017 / Mis à jour à 02:32 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Algérie - Gastronomie
Blog appétit avec Nawal !
Une jeune Algérienne partage ses recettes sur le Net. « Les casseroles de Nawal » est un blog convivial et gourmand. La jeune femme, d’origine algérienne, y met en ligne ses recettes, héritées de la tradition familiale et algéroise. Zlabia, dolma, loubia... ces plats n’auront plus de secrets pour vous une fois que vous aurez goûté au blog de Nawal.

Des cigares aux amandes dorés à souhait et dégoulinants de miel... C’est l’image qui accueille aujourd’hui, en gros plan, les visiteurs du blog « Les Casseroles de Nawal ». Cette jeune femme d’origine algérienne qui vit à Paris a créé il y a 9 mois un blog culinaire très attachant et surtout très réussi. Les photos des plats sont dignes d’une pro et les textes souvent plein d’humour ou garnis de souvenirs... Nawal partage ses recettes de famille au goût d’enfance, comme la « crème de riz de maman ». Elle a créé une rubrique spéciale, « Ma cuisine algéroise » mais la fine cuisinière est aussi ouverte à d’autres influences : elle a ses « périodes » japonaise, thaïlandaise ou indienne...

A travers ses textes, Nawal livre un peu d’elle-même : fille du Sud amoureuse de la mer, profondément méditerranéenne, elle lutte contre le froid et la grisaille parisienne à coups de bons petits plats. « Grande carnivore », elle avoue son goût immodéré pour les piments et les plats relevés. « Cela ne date pas d’hier puisque même adolescente j’ai souvenir de me faire des petits en cas avec un bout de bon pain et surtout un piment vert au vinaigre ou simplement mariné dans de l’huile d’olive », écrit-elle. Elle a aussi toujours une recette-minute sucrée pour régaler les copines qui débarquent à l’improviste... Bref, on se sent bien en navigant sur ce blog gourmand où la cuisine est à la fois traditionnelle et inventive.

De la poésie dans la cuisine

Ceux qui ne sont pas familiers de la cuisine algérienne y découvriront avec envie les montécaos (petits gâteaux farine-sucre-huile-cannelle), la palouza, sorte de flan de maïs, un de ses desserts préférés, la dolma (courgettes farcies), la loubia (soupe de haricots blancs) ou la zlabia (douceur redoutable pour la ligne), « le genre de gâteau qui vous fait prendre un kilo juste en vous léchant les doigts pleins de miel et de sirop ». « Petite déjà je me souviens que j’aimais bien cet étrange gâteau à la forme si caractéristique. Il en existe deux versions, une fine très entrelacée (comme celle des Tunisiens) et une plus épaisse et longue, qui est La zlabia de référence, la seule, l’unique celle de la ville de Boufarik, ville à proximité d’Alger (35 kilomètres). Tout connaisseur ne jure que par elle, elle est à Boufarik c’est qu’est le nougat à Montélimar... »

Côté pratique, même si elle avoue donner des proportions parfois approximatives, elle se rattrape en mettant en ligne de nombreux diaporamas qui permettent de suivre les recettes étape par étape. Les textes de Nawal sont plein de poésie. Elle parle des « crêpes mille trous baghrir à faire pâlir de jalousie le poinçonneur des Lilas », nous fait sentir le « pain toujours chaud et croustillant » de son boulanger tunisien et donne envie d’avoir les adresses des « deux salons de thé algériens [de son quartier] aux devantures pleines de gâteaux au miel ou pains là encore bien dodus »... Si vous avez envie de découvrir Nawal et ses recettes pleines de charme, allez donc faire un tour sur ce blog convivial et chaleureux !

Visiter Les casseroles de Nawal.



à la une




communiqués

afrik-foot