20 décembre 2014 / Mis à jour à 17:22 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Espagne - Etats-Unis - Pan Afrique - Esclavage - Racisme - Vie des médias
Etats-Unis : Michelle Obama comparée à une esclave noire
El Mundo publie "Portrait d’une Négresse" avec la First Lady en toile de fond. El Mundo déshabille la Première dame américaine, Michelle Obama. Fuera de Serie, son supplément dominical titrant "Michelle éclipse Obama" publie le tableau Portrait d’une Négresse, réalisé par la Française Marie-Guilhelmine Leroux-Delaville, en 1800 et détourné pour l’occasion avec la First Lady en toile de fond. Une réplique peinte par Karine Percheron-Daniels qui fait jaser aux Etats-Unis. Même s’ils s’en défendent, le quotidien espagnol et l’artiste franco-britannique franchissent la ligne jaune.

Pour les Américains, la ligne jaune a été franchie. Fuera de Serie, le supplément dominical d’El Mundo intitulé "Michelle éclipse Obama" du deuxième quotidien généraliste payant d’Espagne a publié, le 12 août, une représentation de la Première dame des Etats-Unis totalement nue, comparée à l’esclave noire du Portrait d’une Négresse, réalisé par la Française Marie-Guilhelmine Leroux-Delaville, en 1800. Cette réplique, l’œuvre de l’artiste franco-britannique Karine Percheron-Daniels, défraie la chronique outre-Atlantique.

Si l’Espagne n’a pas vraiment connu ni esclavage ni ségrégation sur son sol, les Etats-Unis en ont souffert et payent encore le prix de ce lourd héritage du passé que même l’élection de Barack Obama, premier président noir du pays, n’a pu éclipser. D’où le tollé provoqué par cette mise en scène qui déshabille Michelle Obama, en dévoilant sa poitrine et elle assise sur le drapeau américain étalé sur une chaise grimaçant de la tête telle une fille légère. Fuera de Serie et l’artiste-auteure de la reproduction se défendent mais le mal est fait.

« L’image d’abord, qui représente la première dame comme une esclave "à moitié nue". Le titre ensuite, mal traduit ou mal compris par les Américains en "Michelle mange Obama". De là à parler d’imagerie raciste véhiculant des clichés d’esclaves noirs anthropophages, il n’y a qu’un pas, vite franchi par les internautes les plus indignés », analyse Le Courrier international.

A y regarder de plus près, comparer Michelle Obama à une esclave noire pourrait prêter à confusion laissant croire aux plus incultes d’entre nous que tous les Noirs du monde sont descendants d’esclaves. Or, ce postulat est historiquement faux. Si la Première dame des Etats-Unis est une "arrière-petite-fille d’esclave" comme la qualifie Fuera de Serie, tous les Africains vivant actuellement en Afrique, excepté une frange de la population libérienne, ne sont pas descendants d’esclaves.

Personne n’interdira à l’artiste franco-britannique Karine Percheron-Daniels de tourner en dérision n’importe quelle personnalité publique, comme elle a déjà pu le faire avec Elisabeth II, Lady Diana ou encore Barack Obama. Le supplément dominical d’El Mundo qui a publié cette reproduction osée de Michelle Obama gagnerait en revanche en crédibilité en misant sur la justesse de ses répliques plutôt que sur la controverse qu’elles peuvent créer.


lire aussi
La first lady des Etats-Unis d’Amérique, Michelle Obama aurait des origines guinéennes. C’est en substance les propos d’un professeur d’Anthologie à l’Université de la Caroline du Sud, Dr. Ken Kelly, au...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers