28 juillet 2014 / Mis à jour à 21:59 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Soudan - Soudan du Sud - Catastrophe
Sud-Soudan : le crash d’un avion fait 32 victimes dont 1 ministre
Ce dimanche au Kordofan-Sud, un état du Sud-Soudan en proie à une rébellion armée, un avion transportant une délégation officielle soudanaise, s’est écrasé tuant les 32 personnes se trouvant à son bord dont faisait partie un ministre.

Parmi la délégation qui se rendait au Kordofan-Sud, à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, la fin du jeûne musulman du Ramadan, se trouvait Ghazi al-Saddiq qui dirigeait les Affaires religieuses depuis le remaniement ministériel de juillet. Il détenait auparavant le ministère du Tourisme et des Antiquités. Outre le ministre, l’appareil transportait également un ancien conseiller du Président Omar el-Béchir, Makki Balayela, trois généraux qui faisaient partie des forces de sécurité, une équipe de la télévision d’État soudanaise, des officiels, le chef d’un petit parti politique soudanais et un membre du Parlement.

Abdul-Hafez Abdul-Rahim, porte-parole de l’aviation civile du Soudan a déclaré que « l’avion, un Antinov d’une compagnie aérienne civile a survolé l’aéroport de Taloudy dans le Kordofan du Sud et que par la suite une explosion a été entendue à l’intérieur des montagnes qui entourent la région ». Et d’ajouter : « l’avion s’est écrasé ne laissant aucun survivant ».

Mauvaise météo

Le mauvais temps est mis en cause par certains officiels. Pour d’autres, il s’agit d’une explosion d’origine inconnue. Ahmed Bilal-Osman, ministre de la Culture et de l’Information a quant à lui déclaré sur la radio officielle Omdurman que « l’avion s’était écrasé contre une colline en raison du mauvais temps », rappelant que des pluies torrentielles se sont récemment abattues sur le Kordofan-Sud. Les accidents d’avion sont assez fréquents au Soudan, où la flotte est vieillissante. Le 20 juin 2012, un avion militaire s’est écrasé à la base aérienne de Port-Soudan dans l’Est du pays, et deux membres d’équipage ont été tués. Le 30 décembre 2011, six membres d’équipage ont péri lorsqu’un hélicoptère militaire s’est écrasé au Darfour. En 2008, au moins 11 personnes ont trouvé la mort dans deux accidents d’avion cargo dans le pays.

Accusations indirectes

Bien qu’aucune bataille n’ait été rapportée autour de Talodi ces dernières semaines, cette ville stratégique du Kordofan-Sud, près de la frontière sud-soudanaise, a été l’un des principaux champs de bataille des combats qui ont commencé en juin 2011 entre le gouvernement de Khartoum et les rebelles du Mouvement populaire de libération du Soudan-branche Nord (SPLM-N). Les groupes rebelles dans le Kordofan-Sud s’étaient battus aux côtés des Sudistes pendant la guerre civile (1983-2005) ayant abouti à la partition du Soudan en juillet 2011, donnant naissance au Soudan du Sud. « Une enquête est en cours pour déterminer les détails de l’incident », a déclaré M. Abdul-Rahim, qui n’a cependant pas exclu la piste d’un acte de sabotage.

Lire aussi :

- Les deux Soudans : les « miracles » d’Hillary Clinton

- Nouvel Etat au sud Soudan : quels défis ?

- Hillary Clinton plus diplomate que Sarkozy


lire aussi
Le gouvernement soudanais accuse Israël d’avoir bombardé dans la nuit de mardi à mercredi une usine militaire de Yarmouk, dans le Sud de Khartoum, la capitale du Soudan. Le bombardement aurait...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles