24 juillet 2014 / Mis à jour à 14:05 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Asie - Japon - Sénégal - Agriculture - Coopération - Education
Le Japon finance l’éducation et l’alimentation au Sénégal
Signature de deux accords entre les deux pays. Le Japon investit dans l’agriculture et l’éducation au Sénégal. Par le biais de son ambassadeur Hiroshi Fukada, le Japon a octroyé une aide financière au Sénégal d’une valeur de 8,5 milliards de FCFA, consacrée aux secteurs agricole et financier.

Le Sénégal a bénéficié, ce mardi, de deux dons japonais d’une valeur totale de 8,5 milliards de FCFA (12 960 000 euros). Le ministre de l’Economie et des finances, Amadou Kane et l’Ambassadeur du Japon, Hiroshi Fukada ont procédé hier à la signature de deux accords au ministère de l’Economie et des finances. Cette signature entre dans le cadre d’une aide financière non-remboursable du gouvernement du Japon. Cette somme sera consacrée à la construction d’infrastructures dans le domaine scolaire ainsi qu’à l’achat d’engrais agricoles.

Le pays du soleil levant a souhaité contribuer à la construction de 240 salles de classe dans certains collèges sénégalais. Ceux-ci sont situés respectivement dans la ville de Louga, dans le Nord du pays et à Kaolack, au centre. Hiroshi Fukada, ambassadeur du Japon au Sénégal, a expliqué que cette aide entre dans la conception japonaise de l’éducation qui est, selon lui, le socle du développement d’un pays. Le Japon avait déjà construit 1 800 classes dans le pays. Avec ce projet, et un autre en cours dans les régions de Dakar et Thiès, le nombre total de salles de classes construites en coopération avec le Japon atteindra 2 300.

Parallèlement à ces constructions, diverses coopérations techniques vont également être mises en place pour améliorer la qualité de l’éducation au Sénégal. Le Japon souhaite redynamiser le secteur éducatif paralysé par des grèves depuis le début de l’année scolaire.

Le Japon lutte contre l’insécurité alimentaire au Sénégal

Le secteur agricole sénégalais est en crise. Cette situation a contribué à la paupérisation des populations rurales et à l’insécurité alimentaire dans ces régions. Le Japon souhaite aider le Sénégal à atteindre une sécurité alimentaire et pour ce faire, le Japon a décidé de financer les agriculteurs sénégalais à hauteur de 1,7 milliards de FCFA (2 592 000 euros). Cette somme devra servir à l’achat d’engrais en vue de la campagne agricole 2012-2013. Ce don d’engrais, selon l’ambassadeur Horoshi Fukada est « une partie de trois projets pour répondre à l’appel d’urgence face au défit alimentaire ». Pour lui, « l’engrais mis à la disposition des agriculteurs défavorisés va améliorer la production agricole et contribuer à la couverture durable des besoins alimentaire du peuple sénégalais ». Le Japon souhaite également encourager le partage de savoir-faire en matière d’agriculture.

L’idée est de venir en aide à l’agriculture pour que le Sénégal atteigne une autosuffisance alimentaire, mais aussi de relever le niveau de l’éducation pour préparer la "relève".

Lire aussi :

- Chine-Soudan : Pékin, entre Khartoum et Djouba

- Afrique - Corée du Nord : histoire de destins croisés


Légende photo : Amadou Kane, ministre de l’Economie et des finances


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles