28 novembre 2014 / Mis à jour à 20:56 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Les Comores - Artisanat - Festival
Lancement de la première édition du Festival d’arts contemporains des Comores
L’archipel des Comores organise le premier festival d’art contemporain, du 13 au 18 juin, à Moroni. Un événement parrainé par le célèbre sculpteur sénégalais Ousmane Sow. L’occasion pour les Comoriens de mettre en avant leur culture.

A compter de ce mercredi, et ce, pendant cinq jours, Les Comores abriteront une manifestation de renommée internationale. L’archipel s’apprête à organiser son premier festival d’art contemporain. L’évènement est à l’initiative de l’avocate Fatima Ousseni, qui a longuement plaidoyer pour convaincre la plupart des artistes et gagner la confiance des autorités comoriennes et celle du plasticien et enseignant en arts plastiques à Mayotte, Denis Balthazar.

Le festival a pour thème la connaissance de soi. Placée sous le haut patronage du ministère de l’Education nationale, de la Recherche, de la Culture et des Arts, la manifestation proposera des expositions d’arts, des rencontres artistiques, des conférences, des concours scolaires... Les festivités sont prévues dans plusieurs sites : au Palais du Peuple de Moroni, à la Médina de la Capitale, au foyer des femmes et au Centre National de la Documentation et de recherches scientifiques.

La création contemporaine à l’honneur

La première édition du festival est une manifestation axée sur la création contemporaine. La modernité et l’originalité est mise en valeur à travers ce festival qui promeut la diversité et le dynamisme culturel. Trois aspects sont abordés : l’art, la science et la pédagogie. Ainsi, par le biais des artistes invités, le festival souhaite valoriser et stimuler la création dans le domaine des arts visuels par des moyens d’expression variés comme le dessin, la peinture, la sculpture, la photographie ou encore la vidéo. De plus, l’archipel souhaite favoriser, voire consolider des liens entres les créateurs vivants aux Comores et aux alentours, offrir des espaces de réflexions sur la position des arts contemporains.

Le festival ne relève pas seulement d’une démarche artistique, c’est aussi un moyen de raconter l’histoire des Comores. Les scientifiques exposeront dans une approche pluridisciplinaire sociologique, archéologique et anthropologique des aspects du passé et du présent de l’archipel. Le festival d’art contemporain des Comores est une occasion de tisser des liens étroits entre le monde scolaire et la création artistique au travers d’actions pédagogiques spécifiques organisées en amont avec les enseignants.

Lire aussi :

- Dak’Art 2012 : la biennale en image

- L’Afrique dans tous les sens : un projet culturel d’envergure


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles