18 septembre 2014 / Mis à jour à 01:21 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Communiqués

Burundi - Agriculture
Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze visite le Burundi
Le partenariat pour un développement rural durable, la sécurité alimentaire, le changement climatique et les opportunités pour les jeunes en milieu rural au centre des discussions avec les autorités burundaises. Rome-Bujumbura, 27 mars 2012 - Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze sera en visite officielle au Burundi à partir du 28 mars pour renforcer le partenariat entre le FIDA et le Burundi pour un développement durable de l’agriculture, une des priorités du gouvernement burundais pour la croissance du pays.

Dans la capitale burundaise, Kanayo Nwanze rencontrera le Chef de l’État, Pierre Nkurunziza ; le Deuxième Vice-Président de la République du Burundi, Gervais Rufyikiri, le Ministre des relations extérieures et de la coopération internationale, Laurent Kavakure ; le Ministre des finances et de la planification du développement économique, Tabu Abdallah Manirakiza ; la Ministre de l’agriculture et de l’élevage, Odette Kayitesi et autres hautes autorités burundaises pour discuter avec eux le partenariat entre le FIDA et leur pays dans le domaine du développement du secteur agricole, la sécurité alimentaire et les effets du changement climatique ainsi que la place des jeunes ruraux dans le développement du Burundi.

Nwanze prononcera une allocution devant le sénat de la République réuni sous la présidence de l’honorable Gabriel Ntisezerana, Président du Sénat. Il aura également des échanges consultatifs avec la Représentante Spéciale du Secrétaire général de l’ONU au Burundi, Karin Landgren et la Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies au Burundi, Rosine Sori Coulibaly. Il visitera aussi l’Institut des sciences agronomiques du Burundi (ISABU).

“Il est temps que les petits agriculteurs jouent le rôle qui leur revient en apportant leur contribution à la croissance économique et à la sécurité alimentaire,” a déclaré Nwanze à la veille de son départ pour le Burundi. “Lorsque ces agriculteurs sont reconnus comme des petits entrepreneurs, qu’ils ont accès à des ressources, des moyens plus appropriés, aux marchés et à un environnement favorable, ils peuvent transformer leurs communautés, leur propre existence et le monde.”

Au cours de son séjour, le Président du FIDA visitera quelques sites du Programme de développement des filières (PRODEFI), du Project d’appui à la reconstruction du secteur de l’élevage (PARSE) et du Projet d’appui à l’intensification et à la valorisation agricoles du Burundi (PAIVA-B) financés par le FIDA dans les provinces de Ngozi et Karusi. Il rencontrera des petits producteurs, femmes et jeunes du monde rural, notamment les bénéficiaires pour échanger des points de vue sur l’impact des interventions du FIDA dans leurs zones.

Avant son départ de la capitale burundaise, Nwanze signera avec la Ministre des relations extérieures et de la coopération internationale un accord pour l’établissement d’un bureau du FIDA au Burundi. Avec la mise en place d’un bureau au Burundi, le FIDA entend renforcer la concertation avec le gouvernement burundais, les partenaires techniques et financiers ; et développer la synergie avec les autres acteurs de développement, les secteurs public et privé burundais, les organisations non gouvernementales telles que les organisations de producteurs et la société civile.

Depuis 1980, le FIDA a soutenu la mise en œuvre de 9 programmes et projets de développement rural au Burundi pour un coût total de 298,5 millions d’USD dont 141 millions d’USD de prêt et don du FIDA. Ces projets ont touché directement environ 500 000 ménages ruraux pauvres du pays.


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles