25 juillet 2014 / Mis à jour à 20:26 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Australie - Cameroun - Congo - France - Gabon - Mines
Disparition d’un avion entre le Cameroun et le Congo
Les onze passagers du vol Yaoundé-Yangadou sont toujours portés disparus. Un avion affrété à Yaoundé par Cam Iron, une compagnie minière, et qui devait rejoindre Yandadou au Congo samedi n’a toujours pas été localisé. L’avion transportait à son bord onze personnes majoritairement australienne ainsi que deux membres d’équipage.

L’aéronef reliant Yaoundé, capitale du Cameroun, à Yangadou en République du Congo, qui a disparu samedi n’a toujours pas été retrouvé. Les recherches s’intensifient mais l’épave du jet privé n’a toujours pas été localisée. A son bord, onze personnes dont six Australiens, deux Français, deux Britanniques et un Américain. Ces cadres de la compagnie minière australienne Sundance Resources étaient en mission pour l’entreprise Cam-Iron, filiale de la maison mère. Ils devaient visiter des projets de minerai de fer. Une heure après le décollage de Yaoundé, le contact aurait été perdu avec les deux membres de l’équipage aux environs de Yokadouma. Selon le Ministre de la Communication et porte-parole du Gouvernement camerounais, Issa Tchiroma Bakary, les dernières communications auraient été enregistrées à 9h50, heure locale. Des indications précieuses mais encore insuffisantes.

Le Cameroun, le Congo et le Gabon ont envoyé sur place des moyens humains pour mener à bien les recherches mais le périmètre balisé ne facilite pas les opérations. La forêt y est tellement dense que les équipes de recherches peinent et sont contraintes d’interrompre leur investigation à la nuit tombée. L’Australie s’est engagée publiquement aujourd’hui à remuer ciel et terre pour retrouver les passagers disparus. « Nous sommes très préoccupés (...) Toutes nos ressources diplomatiques et consulaires sont mobilisées. Nous retournerons chaque pierre afin d’aider », dans les recherches, a déclaré le premier ministre australien, Kevin Rudd. Une déclaration sans doute accentuée par la présence à bord de Ken Talbolt, l’un des directeur de la société et surtout l’un des hommes les plus riches d’Australie.


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles