21 décembre 2014 / Mis à jour à 00:27 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux

Guinée - Politique
Guinée : Lansana Conté meurt et l’armée s’empare du pouvoir
Les autorités guinéennes ont annoncé lundi soir la mort du président Lansana Conté. Le Comité national de démocratie et de développement (CNDD) a pris les rênes du pouvoir ce mardi à la faveur du deuxième coup d’Etat que connaît la Guinée depuis son indépendance.

Par Ismael Kabiné Camara, à Conakry, et Falila Gbadamassi

Lansana Conté est mort et la Guinée est de nouveau victime d’un putsch militaire. Le président de l’Assemblée nationale, Aboubacar Somparé, avait annoncé lundi, aux alentours de 22h, la mort du chef de l’Etat guinéen « après une longue maladie » sur les antennes de la télévision nationale. L’annonce du décès du président guinéen est intervenue après plusieurs semaines de rumeurs qui en faisaient état.

La Constitution guinéenne prévoit que la présidence par intérim soit assurée par le président de l’Assemblée nationale. Il doit organiser des élections dans un délai de deux mois. Ce ne sera pas le cas. « A compter d’aujourd’hui, la Constitution est suspendue, ainsi que toute activité politique et syndicale », a déclaré ce mardi le capitaine Moussa Dadis Camara, porte-parole d’un Comité national de démocratie et de développement (CNDD), sur les antennes de Radio Conakry. « Vu la déclaration de prise effective du pouvoir par le CNDD, les membres du gouvernement et tous les officiers généraux sont priés de se rendre au camp militaire Alfa Yaya Diallo en vue d’assurer leur sécurité. »

La junte promet d’organiser des élections transparentes

Comme l’avait déjà demandé le Premier ministre, que certaines sources disent introuvable, les Guinéens sont priés de rester chez eux. Mot d’ordre qu’ils ont suivi : les activités sont au point mort. Bien qu’aucun débordement n’ait été jusqu’ici constaté dans les rues de la capitale, de nombreux carrefours sont ceinturés par les forces de l’ordre qui comptent parmi elles de nombreux bérets rouges. Les Guinéens semblent considérer ce coup de force comme une délivrance. Personne visiblement ne le désavoue, surtout que la junte promet des reformes démocratiques et économiques en faveur du peuple guinéen. « Les institutions républicaines se sont illustrées par leur incapacité à s’impliquer dans la résolution des crises », a indiqué le capitaine Moussa Dadis Camara. Le CNDD entend conduire une phase de transition dont les ambitions sont de répondre au « désespoir profond de la population » en s’attelant à redresser l’économie et en luttant « contre la corruption ». L’issue de cette transition sera l’organisation d’élections libres et transparentes.


dossier
Après une longue agonie, le général Lansana Conté est décédé le 22 décembre, à Conakry, après avoir régné 24 ans sur la Guinée, laissant derrière lui un pays aux infrastructures quasi inexistantes et une population très pauvre. Le lendemain, un groupe de militaire putschistes, le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), a pris le pouvoir. Son leader, le capitaine Moussa Dadis Camara, a été proclamé président de la Guinée. Il a promis à la population guinéenne de combattre la...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles