18 novembre 2017 / Mis à jour à 02:37 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Sénégal - Agriculture - OGM
Abdoulaye Wade favorable à la culture des OGM au Sénégal
L’autorisation est donnée pour le coton et en attente pour le maïs. Le président sénégalais, Abdoulaye Wade, s’est prononcé pour la culture des organismes génétiquement modifiés (OGM) au Sénégal, notamment pour le coton, ironisant, dans une interview publiée samedi par le quotidien français Libération, que son pays n’est pas le gardien de la santé du monde.

"Je viens de donner l’autorisation de la culture de coton OGM. Pour le maïs, on se pose encore la question. Je ne suis pas contre. Les Etats-Unis en mangent depuis longtemps. Or le Sénégal n’est pas le gardien de la santé du monde", a-t-il déclaré.

Les OGM, considérés par certains spécialistes agricoles comme une possibilité de solution alors que plusieurs pays en développement font face à la hausse des prix alimentaires, et notamment du riz, constituent des organisme dont on a modifié l’ensemble de gènes par la technique de la "génie génétique" pour leur conférer une caractéristique ou une propriété nouvelle.

Dans le domaine agricole, les plantes génétiquement modifiées possèdent, entre autres, des propriétés de résistance à des insectes ravageurs des cultures, et peuvent s’adapter à des conditions extrêmes telles que la sècheresse, la salinité, le froid ou les attaques de parasites.

Mais les OGM font face à une forte opposition en Europe notamment à cause des risques qu’ils peuvent entrainer pour la santé humaine et pour l’environnement. Si aux Etats-Unis, les cultures OGM sont actuellement importantes, en Europe elles sont marginales et se pratiquent essentiellement dans le cadre d’essais de recherche, strictement règlementés.

En Afrique rares sont encore les pays qui ont adopté une règlementation pour la culture des OGM.

Lire aussi l’interview du Président sénégalais sur Liberation



à la une




communiqués

afrik-foot