1er novembre 2014 / Mis à jour à 23:18 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Maroc - Pan Afrique - Transport
Tanger, futur premier port d’Afrique et de Méditerranée
Le roi Mohammed VI a inauguré la première phase du projet portuaire Tanger-Med. Doté d’un nouveau complexe portuaire, Tanger est en passe de devenir le premier port d’Afrique et de Méditerranée avec une capacité annuelle de 3,5 millions de conteneurs à l’horizon 2015. Tanger-Med I, la première phase du projet, a été inaugurée le vendredi dernier par le roi Mohammed VI.

Le roi Mohammed VI a inauguré le 28 juillet dernier le premier quai du complexe portuaire de Tanger. Un événement marqué symboliquement par la présence du plus gros porte- conteneurs du monde : 397m de long, 56m de large, 100 000 tonnes de marchandises embarquées. Les mensurations du navire danois du groupe Maersk illustrent bien les ambitions du nouveau port marocain. « Le Maroc s’est repositionné en Méditerranée car, dans le passé, il lui tournait le dos (Casablanca était auparavant le premier port marocain, ndlr). Tanger-Med sera à terme le plus grand port de Méditerranée et d’Afrique », a affirmé le Premier ministre marocain Driss Jettou lors de l’inauguration.

Un milliard d’euros investi

Cinq ans de travaux ont été nécessaires au groupe Bouygues pour bâtir la première tranche du projet estimée à un milliard d’euros. Equipé de 8 grues géantes, le quai Tanger-Med I, d’une longueur de 800m (2 040m à terme), peut accueillir des bateaux de 450m de long avec un tirant de d’eau allant de 16 à 18m. Avant la fin de l’année, ce sont plus de 800 emplois, destinés à 90 % à des Marocains, qui seront créés grâce à cette nouvelle activité. La concession du port a été confiée pour 30 ans au groupe APM Terminals, filiale du Groupe Maersk, troisième opérateur portuaire mondial.

Tanger-Med est construit sur une zone franche de 1 000 hectares, desservie par 53 km d’autoroutes et 45 km de voies ferrées. Le port, géré par l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée (TMSA), incluera un terminal roulier [1] et passagers, un terminal pétrolier et un terminal céréalier. Cent trente six hectares accueilleront des activités logistiques, 600 hectares des activités industrielles orientées vers l’export et une zone commerciale s’étendra sur 200 hectares. Soit au total, un vivier de près de 140 000 emplois. Ces nouvelles réalisations soulageront le port historique de Tanger, notamment son terminal passagers, d’une partie de son trafic. La cité pourra alors pleinement se consacrer au tourisme, en plein développement au Maroc.

3,5 millions de conteneurs à l’horizon 2015

Le nouveau port de Tanger, situé au carrefour de l’Europe, de l’Afrique et de l’Amérique, ambitionne de desservir un bassin de 600 millions d’habitants. Le trafic de Tanger-Med I devrait atteindre 3,5 millions de conteneurs par an d’ici 2015. La seconde phase du projet baptisée Tanger-Med II qui débutera en 2012, portera la capacité globale du port à 8,5 millions de conteneurs. Le port de Tanger viendra alors directement concurrencer le port espagnol d’Algesiras, limité à 7 millions de conteneurs et sera loin devant l’actuel premier port à conteneurs africain, Durban. Son trafic ne dépasse pas en effet 1,2 millions de boîtes par an.


[1] Un roulier est un navire utilisé pour transporter, entre autres, des véhicules chargés grâce à une ou plusieurs rampes d’accès. Il se distingue des navires cargo habituels où les produits sont chargés à la verticale par des grues.


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles