Zob : nouvelle réponse à la misère

Une banque de zébus a été crée, donnant la possibilité aux paysans malgaches d’acquérir cet animal mythique source de vie et de prospérité. Investisseurs à vos chéquiers… Le Plan Epargne Zébus – PEZ – rapporte. Mais attention ! En francs malgaches.

C’est l’histoire d’un pari d’ivrogne qui se transforme en formidable projet de développement. Stéphane Geay, créateur d’une compagnie aérienne à Madagascar, à ses heures violoncelliste et fêtard patenté, passe une soirée bien arrosée avec des amis. Soudain l’un des comparses lui lance un défi assez crétin : créer une société, répondant au nom de Zob.

Pari tenu, cinq ans plus tard la Zébu Overseas Bank voit le jour. Le principe de la banque de zébus est simple : un site internet crée à Antsirabe (170 km au sud d’Antanarive) invite l’internaute à investir 1600 FF dans un Zébu de Madagascar.

L’animal est ensuite confié à une famille de paysans qui n’ont pas les moyens de se payer ce bovin miraculeux. Le zébu tracte, laboure les champs, sa viande est succulente et la bouse fournit un engrais de choix . La femelle (la zébute) produit quant à elle, du lait et cinq à sept veaux tous les dix ans. Pour une famille de paysans malgaches, il s’agit d’une bénédiction.

Un contrat de location en bonne est due forme est passée ensuite entre cette dernière et ZOB.

La ZOB fournit outre le bovin, dix poules dont les oeufs serviront à payer le loyer de l’animal pour un montant équivalent à 30 FF/mois. Il est stipulé que le premier veau reviendra à la ZOB afin d’entretenir un cheptel dont profiteront d’autres familles et remplacer les animaux décédés.

20 % de rendement par an

L’investisseur qui a souscrit à ce Plan Epargne Zébu (PEZ), rentabilise son investissement au bout de cinq ans, le double au bout de dix ans (espérance de vie moyenne d’un zébu en bonne santé) trouve la photo de son animal sur Internet. Il est en relation directe avec l’utilisateur des fonds placés.  » Vous aurez la possibilité de flatter la croupe de votre PEZ, contrairement à un quelconque  » Plan d’épargne Ecureuil « , animal virtuel, vous offrant tout au plus de maigres noisettes à croquer « , font valoir les dirigeants de la Zob, dans leur brochure de présentation on-line.

Comme quoi l’humour est l’avenir de l’Homme, la Zob connaît un succès foudroyant au point de provoquer une pénurie de zébus dans la région. Qu’à cela ne tienne, Stéphane Geay et ses collaborateurs ont élargi la gamme de leurs produits, proposant aux futurs investisseurs des  » Plans d’épargne mouton « ,  » plans épargne cochon « , pour un prix plus modeste de 300FF. Dernier portefeuille disponible, le  » Plan épargne chèvre « , géré – véridique – par un légionnaire à l’attention exclusive des blancs képis. Indécrottables.