Zimbabwe : que faisait Robert Mugabe en Algérie ?

Le Président du Zimbabwe, Robert Mugabe est en visite en Algérie, où il a été reçu, mercredi, par son homologue Abdelaziz Bouteflika.

Le Président du Zimbabwe Robert Mugabe, arrivé mardi à Alger pour une visite d’Etat de trois jours, a été reçu ce mercredi par Abdelaziz Bouteflika, président de la République algérienne.

A son arrivée à l’aéroport international Houari Boumédiene, le mardi 24 mars, le chef de l’Etat zimbabwéen a été accueilli par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, ainsi que le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah. Cette visite de Robert Mugabe (91 ans) à son homologue algérien (78 ans), s’inscrit notamment dans le cadre de la présidence de l’Union Africaine que le dirigeant zimbabwéen assure depuis janvier 2015.

L’audience s’est déroulée en présence du président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, du ministre d’Etat, directeur de cabinet de la présidence de la République, Ahmed Ouyahia, et du ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel.

Si un communiqué de la présidence algérienne précise que les deux dirigeant vont se retrouver dans le but d’intensifier les échanges dans tous les domaines entre leurs deux pays, certains observateurs de la scène politique internationale sont d’avis que la question du cessez-le-feu au Mali qu’Alger tente d’arracher à Bamako et à l’Azawad était au cœur de cet entretien entre les deux chefs d’Etats.

La Présidence algérienne a, dans un communiqué, tenu à préciser que les deux pays sont unis par des relations exemplaires de fraternité et de solidarité depuis l’indépendance du Zimbabwe en 1980.