« Y’a danger »

Romy Roméo Nahounou

La Prudencia envahit Abidjan. Au centre du concept qui fait actuellement fureur en Côte d’Ivoire, une musique et surtout une danse : « la danse des hommes prudents ». Mais plus qu’une simple mode, c’est un nouvel état d’esprit que prônent ses créateurs. Celui de la prudence en toute chose. Découverte.

Après le Coupé décalé c’est au tour de la Prudencia d’enflammer les pistes de danse ivoiriennes. Mais derrière « la danse des hommes prudents » se cache un concept plus vaste, fondé sur la notion de prudence dans toutes ses actions. Initié l’été dernier, le phénomène, campé sur ses bases vertueuses, arrive aujourd’hui à maturité. De grands couturiers d’Abidjan lui consacrent même des collections entières.

« La Prudencia est née en juillet 2003 », explique Don Mike, « le Président de la Prudencia ». « Beaucoup de maux minent notre société, comme l’insécurité, les maladies… Je voulais créer un mouvement permettant à la jeunesse de s’amuser tout en s’éduquant », poursuit l’homme d’affaires ivoirien, père de la Prudencia. « Le concept, c’est d’être prudent dans tous les secteurs de la vie. Que ce soit sur le plan social, économique, politique ou culturel. Un concept accompagné d’une danse : ‘la danse des hommes prudents’ », précise Rommy Roméo Nahounou, « le Gouverneur de la Prudencia ». L’animateur télé sur TV2, la deuxième chaîne publique ivoirienne, est le numéro 2 du « régime ».

Gestuelle particulière

Comment se danse la Prudencia ? Sachez d’abord qu’on peut la pratiquer sur tous les morceaux de musique urbaine de Côte d’Ivoire. Elle tire en fait sa sève des talents d’animateurs qui ambiancent la salle notamment par la biais d’un chapelet de refrains. Refrains qui appellent chacun à une gestuelle particulière de la part des personnes sur la piste. « Y’a danger à droite », « Y’a danger à gauche », et tout le monde, dans le tempo, regarde à droite ou à gauche en même temps. Le « danger » peut également venir de devant « Y’a danger devant » ou bien de derrière « Y’a danger derrière ».

Que l’animateur vous avertisse que « Y’a des mines à terre » et vous devrez effectuer un petit saut au-dessus des « mines » pour les éviter. Enfin, toujours en rythme, vous pourrez également être amené(e) à palper votre vis-à-vis pour vérifier qu’il ne porte pas d’arme sur lui. « Tous ces gestes symbolisent la prudence dans la vie », explique Rommy Roméo. «La personne prudente est celle qui voit le mal de loin. »

Prudencia contre Coupé Décalé ?

L’avènement de la Prudencia n’a pour Don Mike aucun rapport direct avec la crise en Côte d’Ivoire. « C’est peut être une coïncidence. La prudence n’est pas seulement recommandée dans les pays en guerre. » Et de citer la Bible, psaume 10 proverbe 14 : « Tout peuple qui n’est pas prudent tombe ». Auteur de deux autres concepts à succès, la Prodada[<1> « Expression artificielle de soi », épreuve de force financière, même si on n’en a pas les moyens, pour prouver à l’occasion d’une soirée qu’on peut « paraître »]] et la Comporta[[<2> « Expression naturelle de soi », avoir les moyens de briller financièrement à n’importe quel moment]], « Le Président » n’aime pas que l’on compare la Prudencia au [Coupé Décalé, développé par les malfrats de la diaspora et qu’il assimile à une simple danse.

« Ce n’est que six mois après l’arrivée du Coupé Décalé que les gens se sont mis à réfléchir sur son origine. Au début, personne ne cherchait à comprendre. C’était en plein couvre-feu. Il faut aussi les comprendre, la seule chose qu’ils voulaient c’était décompresser. » Rommy Roméo, comme Don Mike, estime que la Prudencia n’est pas une réponse au Coupé Décalé. « Les deux ne s’opposent d’ailleurs pas, même si l’un repose sur des bases plus saines. Nous, tout ce que nous voulons dire c’est ‘soyez prudent’ dans vos comportements. Ce qui n’empêche pas de rester de bons vivants. »

Collection Prudencia

Tout le monde s’y met. Et chaque artiste y va de son titre Prudencia. A l’image de Meiway, qui lui consacre un morceau, ou de Bozi Boziana, Kaysha et autre Princess Lover, notamment, qui rendent hommage à la Prudencia sur scène. Même les couturiers de la place sont entrés dans le mouvement. Etienne Marcel, Angybel, Pelify et bien d’autres ont tous leur collection Prudencia. La Prudencia un coup marketing ? « C’est aussi une affaire marketing », reconnaît « le Gouverneur ». « Chacun s’y met pour promouvoir la chose. Mais ce qui nous importe avant tout, nous qui sommes à la base du mouvement, c’est qu’il se diffuse un maximum. Parce que derrière il y a un vrai message. »

Les dirigeants de la Prudencia sont organisés en véritable petit gouvernement. Don Mike (le Président), Rommy Roméo Nahounou (le Gouverneur), Dr Emou -le PDG de la maison de distribution Canal Ivoire – (Premier ministre), Alpha Blondy en personne (ministre des Finances), l’animateur radio parisien Pool Adon (ministre des Affaires étrangères), Dj Luciano – le président des DJ de Côte d’Ivoire- (Secrétaire général), l’animateur Claude Tamo (ambassadeur) et l’homme d’affaires Laurent Ebrotié (parrain de la Prudencia à Abidjan). Que du beau monde pour un concept plus que jamais d’actualité dans le pays.

 Dans la moisson d’albums Prudencia sur le marché, tout le monde attend celui du « Gouverneur ». Estampillé « Juste pour les fans » prévu pour la fin avril. Tout un programme.

 Lire aussi :
Les origines douteuses du « Coupé-Décalé »