Wade en cire

Année faste pour le Sénégal. Après les exploits de son équipe nationale de foot, c’est le petit monde de la culture parisienne qui lui rend hommage. Son président Abdoulaye Wade vient de faire son entrée au Musée Grévin. Et il y sera bien entouré. Découvrant son effigie de cire, le président s’est dit admiratif de la ressemblance.

Une foule de journalistes et de badauds se pressait jeudi soir devant les portes du Musée Grévin. Et pour cause. Le pays-phare du moment, le Sénégal, était une fois de plus à l’honneur. Son président Abdoulaye Wade, accompagné de son épouse Viviane, était attendu pour l’inauguration de son effigie de cire. Petite pause récréative dans un programme chargé. Remise de prix à l’Unesco, réunion à l’Onu sur les nouvelles technologies et sommet du G8 sur le Nepad (Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique) au Canada.

L’Afrique entre au Musée Grévin

Evénement symbolique aussi. Le président sénégalais est ainsi le premier chef d’Etat africain à faire son entrée dans le petit monde prestigieux du Musée Grévin. Où il voisinera désormais avec Georges W. Bush, Jacques Chirac et le roi d’Espagne Juan Carlos. Le président Wade ne s’y est d’ailleurs pas trompé. Il a immédiatement déclaré être très honoré d’être le premier à y représenter  » les valeurs de son peuple et de l’Afrique « .

Quant à la statue elle-même, il semble qu’elle ait fait impression. Après s’être écrié  » Lequel est le vrai ? « , le président a rendu hommage au travail  » impeccable  » du sculpteur Claus Velte et s’est dit impressionné de la ressemblance. L’oeil exercé de sa femme a toutefois décelé la petite imperfection qui lui permet encore de distinguer l’original de la copie : son époux, a-t-elle déclaré, n’a jamais porté de cravate marron.

Le foot dans toutes les têtes

Le héros du jour a pourtant dû partager la vedette avec d’autres Sénégalais. Ce qu’il a fait de bonne grâce. Longuement interrogé sur le prochain match des Lions, qui disputeront samedi les quarts de finale de la Coupe du monde contre la Turquie, il s’est dit confiant en la victoire de son équipe. Avant de faire escale dans la salle des sportifs. Devant Pelé, pour être précis. Un petit hommage au football qui pourrait bien porter chance au Sénégal.