Wade divorce de Niasse et cherche la femme

Le divorce est consommé entre le président sénégalais Abdoulaye Wade et son Premier ministre Moustapha Niasse. Mama Madior Boye est nommée Premier ministre. C’est la première fois qu’une femme occupe ce poste au Sénégal et en Afrique. Chronique d’un divorce annoncé.

En limogeant son Premier ministre, ce week-end, le président sénégalais Abdoulaye Wade a entériné une décision que toute la classe politique sénégalaise attendait. A commencer par le principal intéressé, Moustapha Niasse. En effet, le changement était dans l’air depuis quelques mois.  » Cette décision (le limogeage, ndlr), je l’ai acceptée sans hésiter. En fait, je l’attendais. Voilà plusieurs semaines, sinon plusieurs mois, que je ne partage pas certaines options, que je le dis et le manifeste. J’aurais pu démissionner mais il ne s’agit pas d’une démission. J’ai préféré que le chef de l’Etat assume la responsabilité de la séparation « , confie sereinement l’ancien Premier ministre.

La crise est née du soutien de l’Alliance des forces du progrès (AFP) à la candidature d’un membre du Parti Socialiste (PS) à la mairie de M’Bour. Wade ne supportait plus les libertés de son ex-Premier ministre. L’Alliance des Forces de Progrès récuse cet argument qu’elle qualifie de prétexte.  » Le maire de cette municipalité était militant de notre parti. Il a rejoint le PDS depuis 3 semaines. Et l’on nous demande de voter pour lui, c’est une véritable provocation ! « , s’indigne Massamba Thiam, porte-parole de cette formation.

Démission prévisible, nomination surprise

 » Ce changement était dans l’air. Il y a une crise au sein du Front de l’alternance (coalition au pouvoir, ndlr) qui considère que l’AFP, en donnant le pouvoir au Parti socialiste, a agi contrairement au principe qui a été arrêté de toujours former un front contre le PS. Vous savez bien qu’un changement était inévitable « , a déclaré le président sénégalais en prenant les journalistes à témoin. En effet, l’Alliance des Forces de Progrès avait apporté un soutien déterminant à Abdoulaye Wade au deuxième tour de l’élection présidentielle du 19 mars 2000 contre Abdou Diouf. Mais l’adversaire commun ayant disparu, le jeu a changé…

Femme Premier ministre

A la surprise générale, Abdoulaye Wade a nommé la garde des Sceaux Mama Madiore Boye Premier ministre, pour une courte période de transition qui doit mener aux législatives anticipées, prévues le 29 avril prochain. C’est la première fois qu’une africaine est nommée chef de gouvernement.

Voir aussi l’interview de Massamba Thiam, porte parole de l’AFP.