Voile intégral : en pétrodollars, c’est pas plus mal !

Si elles vont au Crillon, la France s’en fout ! C’est en gros la réponse d’Alain Minc, conseiller de Nicolas Sarkozy, vendredi sur le plateau de France 2, au sujet des femmes de princes qui gardent leur voile intégral en France. Il y aurait, peut-être aussi, raison d’Etat. Leurs dollars les rendant moins asservies et rabaissées que leurs consœurs plus pauvres… Où en est-on du discours bien pensant qui bannit la burqa outil de servitude dégradant et absolument inadmissible ?

Bon alors, récapitulons. La burqa, c’est pas bien. Elle avilit la femme et on ne peut pas tolérer ça. C’est porté par choix ? Qu’importe ! La femme est tellement aliénée de ses propres intérêts qu’elle a besoin de la tutelle de l’Etat pour se voir indiquer ou se trouve sa dignité. Mais oui ! En Arabie, les wahhabites préservent aussi la dignité de la femme en lui imposant de se couvrir des regards dégradants et ce, via des lois ! Dans les deux cas, la femme n’est pas émancipée des textes religieux dont on dit vouloir la désincarner. Sa tenue et sa vertu sont donc toujours une affaire d’Etat. Choquant non ?

Regardons maintenait plus en détail. La burqa et l’islam sont-ils parents ? Assurément non. Aucun texte ni aucun iman ne pourra aujourd’hui soutenir le contraire. Même les musulmans des débuts de l’ère seraient, eux, choqués de voir qu’on apparente cette tenue à l’islam.

Bon alors et le voile ? Il concerne bien l’islam tout comme le christianisme et le judaïsme. Les croyantes pratiquantes de toutes confessions qui souhaitent se rapprocher davantage de dieu se voilent. Les chrétiennes, qui se consacrent à dieu, se voilent et se retirent, interdiction totale du regard et du désir des hommes. Sont-elles rabaissées pour autant ? Non, ca ne devrait choquer personne. Les musulmanes voilées, elles, sont, il est vrai, plus visibles, en ce sens qu’elles ne se retirent pas au couvent et qu’elles se mélangent à la société. Pourquoi ? Parce que l’islam interdit l’abstinence sexuelle. Elles doivent donc avoir une vie familiale et sociale même si elles décident de se vouer à dieu en se voilant.

Donc cette burqa, comment l’aborder ? Simplement en la sortant du contexte religieux auquel elle n’appartient nullement. Toute personne dans un état stable et sécurisé doit pouvoir être identifiée. C’est une obligation sécuritaire vitale, tout comme les photos sur les pièces d’identité et les empreintes. Les pays musulmans les plus totalitaires n’ont pas ce genre de voile, leurs citoyennes portent bien un voile imposé mais elles ont des visages. Toutes. Celles qui portent la burqa, vont au delà des exigences légales et s’identifient en cas de contrôle.

Un débat biaisé

Tout le monde s’accorde donc sur cette nécessité d’identification visuelle. Et une loi existe bien en France dans ce sens, elle se suffit à elle même et tous les citoyens devraient s’y plier. Exit donc toutes les sensibilités, les irritations, les vexations, les stigmatisations communautaires et les glissements sur des terrains minés qui font la joie de tous les diviseurs et agitateurs. Simplissime donc. Mais pourquoi diable passer par le canal religieux, puis identitaire, puis féministe jusqu’a pousser l’absurdité à s’ériger en tuteur des femmes, et à les cantonner au statut d’incapables majeures. Absurde, rétrograde et dangereux. Si les défenseurs de la femme intègrent le débat par ce biais-là, ils se tirent une balle dans le pied.

Parce que dans ces conditions, la controverse dépasserait la polémique. Pourquoi alors ne pas prohiber les clubs sado-maso avilissants et violents pour les femmes, les pubs sexistes dégradantes ? et pourquoi pas verbaliser les maîtresses parce qu’elles rendent l’homme marié polygame ? ca peut aller loin…

Retour donc sur le débat d’hier et les pratiques déjà bien latentes dans les quartiers des joailliers… Si toi, femme, tu as des milliers de dollars, tu peux garder ta burqa, on oubliera tout ce qu’elle a d’avilissant. Voyons, la cliente est reine ! Si nos supers voilées sont au Crillon, ca ne dérange pas. Et si vous, femmes, nombreuses épouses d’un émir, gardez votre burqa et votre unique mari polygame qui est en infraction sur le sol français, ça ne dérange pas non plus. Il ya raison d’état….

Lire aussi : Le voile intégral et la ceinture de chasteté