Visions disparates de l’Afrique

L’art africain s’expose à l’Espace Saint-Pierre, au coeur du vieux Bordeaux, en France. Farouk Bako organise une rencontre entre quatre artistes africains ou à tendance africaine. Visite guidée.

Le Togolais Farouk Bako réunit des peintres bordelais à l’Espace Saint-Pierre. Inspirés et liés à l’Afrique, les quatre artistes exposent leurs tableaux. L’organisateur apporte sa touche artisanale dans cette exposition. Farouk Bako ramène régulièrement de ses voyages des objets traditionnels du Togo, de Côte d’Ivoire, du Ghana, du Nigeria, du Zaïre, de Guinée ou encore du Gabon. Des tabourets, des nattes, des statuettes… Des oeuvres idéales pour meubler son chez soi. Il espère créer un espace dédié à l’Afrique.  » Mon but est de préparer le terrain pour ouvrir une galerie dans le quartier « , s’enthousiasme Farouk Bako.

Couleurs et voyages

Les artistes sont rassemblés autour d’un thème commun, l’Afrique. Issus de milieux et de cultures différents, ils révèlent leur caractère, leur manière de voir ce continent. Fali Shako, le Sénégalais, offre un regard lumineux et intense de l’Afrique avec des couleurs vives comme le jaune et l’orange. Le Français Bernard Ouvrard présente une série de têtes humaines en petits et grands formats. Cet artiste dessine juste les contours de visages pour s’arrêter au cou.

Portrait de guerrier. Armel Promeneur utilise des matériaux bruts pour symboliser les caractéristiques du guerrier. Des armes, des flèches en fer, des plumes, Armel étudie les origines et les civilisations d’Afrique, d’Océanie… Toutes ses oeuvres sont un mélange d’Afrique, d’Indiens navajos, de motifs papous et de poupées kachinas, sculptures en bois.  » La base de mes toiles est inspirée de l’Afrique. Je suis Guadeloupéen mais mes origines sont là-bas « , explique Armel Promeneur. Il travaille ses peintures à l’huile avec des matériaux bruts : armes de défense, objets fétichistes, bois… Toutes représentent des portraits de guerrier. Quant à Laetitia Vans, elle est influencée par ses voyages, sa vie en Algérie et au Zaïre. Elle s’attache aux traces, aux parcours des individus et peint des cartes du monde.

Jusqu’au 31 mai

A l’Espace Saint Pierre

20, rue du Parlement Saint Pierre

33 000 Bordeaux