Virus Ebola en Guinée : « Une épidémie sans précédent », selon MSF

La Guinée fait face à une épidémie sans précédent de fièvre Ebola avec 22 cas confirmés sur 78 décès, a affirmé Médecins sans frontières (MSF).

Le virus du Ebola gagne du terrain. La Guinée, pays le plus touché par la maladie en Afrique de l’ouest fait face à « une épidémie sans précédent » de la fièvre Ebola, avec 22 cas confirmés sur 78 décès enregistrés à travers le pays, a estimé lundi l’organisation Médecins sans frontières (MSF), qui tente d’enrayer la propagation. « Nous sommes confrontés à une épidémie d’une ampleur encore jamais vue par la répartition du nombre de cas sur le territoire », avec plusieurs villes touchées dans le sud du pays, épicentre de l’épidémie, ainsi que la capitale Conakry, a déclaré Mariano Lugli, coordinateur de MSF à Conakry, rapporte l’AFP à Dakar.

Depuis l’arrivée du virus en Guinée Conakry, toute la région de l’Afrique de l’ouest est en alerte. Désormais on craint une contagion de la maladie dans toute la zone. Le Sénégal a déjà pris ses dispositions en fermant ses frontières avec la Guinée. La menace il faut dire est sérieuse. Des cas de fièvre Ebola ont été confirmés également au Liberia. Et l’organisation mondiale a prévenu que les pays de l’Afrique de l’ouest n’auront pas les moyens de faire face à la maladie s’il y a contagion.

Le virus Ebola, qui est très contagieux, laisse peu de chance de survie à ceux qui y sont confrontés. Identifié pour la première fois en 1976, il tue entre 50 à 90% parmi les malades concernés. Il déclenche des fièvres, hémorragies internes, vomissements, et diarrhées. Il n’existe aucun traitement, ni vaccin, pour soigner les malades. D’où la préoccupation de l’OMS face à sa propagation.