Vers une entrée de l’Egypte dans l’Union Eurasiatique ?

Suite à la visite de Vladimir Poutine en Egypte qui s’est achevée ce mardi, le Président égyptien, Abdel Fatah al-Sissi, a annoncé la signature d’un accord de libre-échange entre son pays et l’Union Eurasiatique dont fait partie la Russie aux côtés du Kazakhstan et de la Biélorussie.

Au cours de la visite du Président russe Vladimir Poutine au Caire qui s’est achevée ce mardi, un accord de libre-échange a été conclu entre l’Egypte et l’Union Eurasiatique dont fait partie la Russie aux côtés du Kazakhstan et de la Biélorussie. Le développement des relations économiques était au cœur des discussions. Après que Poutine ait déclaré, ce lundi 9 février 2015, être prêt à développer les échanges avec l’Egypte en devises nationales afin de s’émanciper du dollar, c’était au tour du chef d’Etat égyptien de faire une annonce, ce mardi : « Nous avons convenu de créer une zone de libre-échange entre l’Egypte et l’Union économique eurasiatique », rapporte l’agence Sputnik.

Trois millions de touristes russes

« La visite du Président Poutine permet d’accentuer le renforcement des relations égypto-russes et leur ouvre des horizons plus vastes », a ajouté le Président al-Sissi. Un mémorandum a également été signé qui officialise la construction d’une centrale nucléaire à Dabaa. Une cité industrielle russe va aussi être prochainement implantée dans la région du couloir du canal de Suez.

Vladimir Poutine a indiqué que plus de 400 entreprises russes travaillaient en Egypte, pays que trois millions de touristes russes étaient venus visiter en 2014, soit 50 % de plus qu’en 2013.

« Nous avons également convenu de poursuivre la coopération militaire entre nos deux pays », a ajouté le Président égyptien. Les deux pays se sont mis d’accord sur la nécessité de trouver des solutions politiques aux conflits en Syrie, en Libye, en Irak et au Yémen ainsi que pour celui israélo-palestinien où deux Etats doivent être mis en place.