Vers la fin de la crise en Guinée Bissau, Carlos Correia nommé Premier ministre

La Guinée Bissau est en passe de sortir de la crise politique qui la minait ces dernières semaines. Carlos Correia a été nommé Premier ministre par le Président José Mario Vaz.

Après plus d’un mois de crise politique, en raison d’un désaccord sur la nomination de Baciro Dja comme Premier ministre, suite au limogeage de son prédécesseur Domingo Pereira, la Guinée Bissau sort enfin la tête de l’eau.

Le Président José Mario Vaz a nommé un nouveau Premier ministre Carlos Correia. Ce dernier avait été proposé par le parti au pouvoir, le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) jeudi. Agé de 81 ans, Carlos Correia, un vétéran du parti, dont il est le premier vice-président, après avoir été absent de la vie politique active au début des années 2010, a été nommé par décret.

La crise politique en Guinée-Bissau avait débuté depuis la destitution le 12 août par le Président de son Premier ministre Domingos Simoes Pereira, chef du PAIGC, en raison d’une «crise de confiance au sommet de l’Etat». Mais la nomination le 20 août d’un nouveau Premier ministre, Baciro Dja, avait été invalidée la semaine dernière par la Cour suprême. D’autant qu’elle avait été très contesté dès le début par la propre formation politique du chef de l’Etat, le PAIGC, estimant que la nomination de Baciro Dja était anti-constitutionnelle.. Mais la Présidence s’était défendue, affirmant que cette décision a été prise après des « concertations avec les partis politiques siégeant à l’Assemblée nationale ».

Carlos Correia, qui a déjà été Premier ministre à trois reprises (1991-1994, 1997-1998 et 2008), va devoir désormais apaiser les tensions politiques pour redresser le pays, ex-colonie portugaise, dont l’histoire a été jalonnée par les coups d’Etat.