Vahid regrette la pression sur la CAN, évoque une bataille entre lobbyings et menace


Lecture 2 min.
Le sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodzic
Vahid Halilhodzic

L’incertitude plane désormais sur la tenue de la Coupe d’Afrique des nations au Cameroun, prévue du 9 janvier au 6 février 2022. Le sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodzic, dit regretter la pression autour de la compétition.

Sauf coup de théâtre, la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations aura lieu au Cameroun, du 9 janvier au 6 février 2022, même si la presse européenne pense à un éventuel report ou à une annulation de la compétition. Mais la Confédération africaine de football (CAF) assure que la CAN aura bel et bien lieu à la date prévue. D’ailleurs, le sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodzic, a réagi sur la question. « Il y a une grosse question, aura-t-elle lieu ou pas ? Pour l’instant, c’est une grosse bataille entre différents lobbyings », a-t-il expliqué.

« Les joueurs sont obligés de venir en équipe nationale, mais tous les clubs font tout pour que les joueurs ne viennent pas. Certains ont menacé des joueurs, leur ont dit qu’ils pouvaient perdre leur place, être transférés. Vraisemblablement, ce sera un gros problème d’avoir tous les joueurs qui jouent en Europe. De mon côté, si le joueur ne vient pas, cela veut dire que son attachement à l’équipe nationale n’est pas assez présent…. Je peux refuser de prendre dans le groupe quelqu’un qui refuse de venir, même si la menace existe de la part des clubs. Il peut dire au revoir à l’équipe nationale », a ajouté le technicien bosnien.

Pour cette Coupe d’Afrique des nations au Cameroun 2022, les Lions de l’Atlas sont logés dans le groupe C, en compagnie du Gabon, des Comores et du Ghana. Leur objectif est d’aller reconquérir le titre de champion d’Afrique qui fuit le royaume chérifien depuis son unique sacre en 1976, lors de la 10ème édition en Éthiopie.

A lire : Report de la CAN : Joseph Antoine Bell charge les clubs européens

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter