Usain Bolt privé de courses aux prochains JO ?

L’agence mondiale antidopage a menacé de suspendre la Jamaïque des prochaines compétitions internationales, dont les Jeux Olympiques. Il est reproché aux autorités jamaïcaines de ne pas contrôler suffisamment les sportifs de leur pays.

La Jamaïque est sur la sellette. Selon The Telegraph, l’agence mondiale antidopage pourrait suspendre la Jamaïque des prochaines grandes compétitions internationales, notamment les Jeux Olympiques. En effet, l’île caribéenne ne lutterait pas efficacement contre le dopage. Le spécialiste du sprint, septuple champion olympique et huit fois champion du monde, Usain Bolt, détenteur de trois records du monde, pourrait dès lors ne pas s’offrir un huitième titre mondial.

Le quotidien britannique a fait état des menaces lancées ce mercredi par l’Agence mondiale antidopage (AMA) à l’encontre de la Jamrock. L’ex-directrice exécutive de la Commission antidopage jamaïcaine, Renee Anne Shirley, a fait part des nombreuses difficultés « préoccupantes » qu’elle éprouvait lorsqu’elle était en poste. D’après elle, un seul test antidopage a été réalisé à l’extérieur des sites de compétition entre février 2012 et le début des Jeux de Londres, cinq mois plus tard.

La paresseuse de la lutte antidopage

Durant l’année 2012, seuls 106 contrôles antidopage ont été réalisés en Jamaïque. En comparaison à d’autres pays tels que les Etats-Unis, la Russie, la Chine ou encore l’Allemagne, où respectivement 4 051, 15 854, 10 066 et 8 077 tests ont été réalisés, la Jamaïque est loin derrière. Elle est au même stade que Malte et la Slovénie et pratique moins de tests que l’Iran ou l’Islande.

Au cours des sélections nationales du 14 juillet, cinq athlètes jamaïcains, dont Asafa Powell, ont été contrôlés positifs. Le directeur général de l’AMA, David Howman, a précisé au Telegraph que « si rien ne se passe, nous pouvons demander à notre conseil de déclarer l’un de nos signataires non-conformes et cela aura des répercussions quant à savoir si les équipes de ce pays seraient admis dans divers évènements ».

La Jamaïque à tout intérêt à prendre note des avertissements de l’AMA, autrement, elle pourrait bien priver son meilleur athlète, Usain Bolt, des prochaines compétitions internationales.