Mondiaux d’Athlétisme : belle moisson pour les Africains

Les Mondiaux d’athlétisme de Moscou se sont achevés ce dimanche. Les athlètes africains ont récolté trente médailles, comme lors des derniers Mondiaux d’athlétisme à Daegu, en Corée du Sud. Des athlètes qui ont fait honneur à leur continent.

Les Africains se sont distingués lors des Mondiaux d’athlétisme de Moscou qui se sont déroulés du 10 au 18 août 2013. Le continent africain n’a pas tremblé lors de cette compétition, il repart avec autant de médailles que lors de la dernière compétition. Par ailleurs, certains talents se sont révélés, tandis que d’autre ont affirmé leur suprématie dans leur discipline.

Kenya, meilleure nation africaine

Le Kenya, comme l’accoutumée, n’a pas failli à sa réputation. Il termine 4ème au classement des médailles avec un total de 12 médailles dont 5 en or. Ce succès est notamment dû au nouveau sacre d’Asbel Kiprop sur 1 500m masculin et à la victoire surprise d’Eunice Sum sur le 800 mètres féminin. Ezequiel Kemboi a quant à lui dominé le 3 000m steeple, ne laissant aucune chance à ses adversaires. Il conserve donc son titre acquis à Daegu, deux ans auparavant.

L’Éthiopie n’est pas en reste avec deux médailles d’or remportées par Tirunesh Dibaba sur 10 000m et Mereset Defar sur 5 000m. Mohammed Aman s’est offert l’or devant le Djiboutien Ayanleh Souleiman.

Talents révélés

Murielle Ahouré est entrée hier dans l’histoire sportive de la Côte d’Ivoire et du monde entier. Elle est montée sur la deuxième marche du podium du 100m des Mondiaux d’athlétisme. Elle est arrivée derrière la Jamaïcaine, Shelly-Ann-Pryce, grande championne du monde qui a réalisé un temps de 10’71. L’Ivoirienne a mis 10’93. Grâce à ce résultat, elle devient la première athlète africaine à monter sur le podium dans cette discipline. Elle s’est également illustrée lors du 200m en décrochant une médaille d’argent. L’Ougandais Stephen Kiprotich est devenu champion du monde de marathon. Il confirme sa suprématie dans la discipline, après son sacre lors des Jeux Olympiques de Londres. Les Éthiopiens Lelisa Desisa, médaille d’argent et Tadesse Tola, médaille de bronze complètent le podium 100% africain.

La Nigériane Blessing Okagbore a brillé par son talent lors de ces mondiaux. Elle était en lice pour le saut en longueur, le 100m et le 200m. Elle remporte une médaille d’argent sur le saut en longueur, termine troisième au 200m. Elle finit en sixième position sur le 100m. Elle réalise un véritable exploit car le Nigeria n’a jamais vu d’athlète remporter une médaille lors d’un championnat du monde.