Un Tunisien soupçonné de préparer des attentats terroristes arrêté en Italie

Un jeune Tunisien a été arrêté, ce mercredi, dans la ville de Brescia en Italie. Il est accusé d’avoir planifié des attaques terroristes dans le pays, a indiqué, ce jeudi, la police italienne.

Alors que la Tunisie tente de se remettre de son attentat à Sousse, en juin dernier, ayant fait au moins 38 morts, un de ses ressortissant a été arrêté, ce mercredi, en compagnie d’un Pakistanais, à Brescia, en Italie. Ils sont soupçonnés, selon l’agence de presse tunisienne, d’avoir planifié des attentats terroristes sur le sol italien.

Ils sont également suspectés d’avoir publié des discours sur leur compte Twitter prénommé « L’État Islamique à Rome ». Sur ce réseau social, ils publiaient quasi-quotidiennement des messages de menaces signés au nom du groupe terroriste État islamique. Sur l’un de leurs tweets étaient inscrit les propos suivants : « Nous sommes dans vos rues, nous sommes partout, nous localisons nos objectifs, en attendant l’heure H ».

Les tweets étaient accompagnés de photos du Colisée de Rome, du dôme de Milan, de stations de train et de métro, de sièges de police et d’autoroutes. Ces lieux sont considérés, selon la police italienne, comme étant ceux que les deux indivis voulaient viser lors de leurs attaques. Par ailleurs, ils prévoyaient de commettre une attaque terroriste dans une base militaire de la ville de Brescia.

Les autorités tunisiennes n’ont pour l’heure pas réagi à cette arrestation. La Tunisie, en quatre mois, a dû faire face à deux attaques terroristes. En mars dernier, 22 personnes ont péri dans l’attaque du musée du Bardo à Tunis. Trois mois plus tard, une plage de la ville de Sousse a été la cible d’un attentat qui a coûté la vie à 38 personnes.