Un suspect arrêté pour le meurtre de deux jeunes Scandinaves au Maroc

Les autorités marocaines ont arrêté un suspect dans le meurtre de deux touristes scandinaves, une Danoise et une Norvégienne, dont les corps ont été retrouvés, lundi, dans le Haut Atlas, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. L’une d’entre-elles au moins aurait été égorgée. Le Haut Atlas est une région touristique montagneuse du sud du Maroc très prisée par les étrangers pour les randonnées pédestres.

La police marocaine a arrêté une personne et recherche activement d’autres suspects pour le double meurtre d’une Danoise de 24 ans et d’une Norvégienne de 28 ans. Leurs corps ont été retrouvés à Chamharouch, une route de trekking populaire, à une dizaine de kilomètres du village d’Imlil.

Le suspect a été arrêté à Marrakech, capitale touristique du Maroc, selon le Bureau central des enquêtes judiciaires (BCIJ), il a été arrêté pour interrogatoire et pour déterminer le motif de son crime présumé.

Les corps des deux touristes portent des traces de coups de couteau au cou, selon les autorités locales, dans un communiqué. La victime danoise, Louisa Vesterager Jespersen, se serait  » fait trancher la gorge », a affirmé sa mère Helle Petersen, à un journal danois. L’enquête judiciaire est en cours et les autorités ne fourniront pas d’informations supplémentaires sur l’affaire en attendant plus d’éléments. Néanmoins, les déclarations officielles font référence à un « acte criminel », tandis que la presse marocaine parle d’un « crime odieux ». Les familles des victimes ont été informées lundi après-midi de la mort de leurs proches.

Selon les informations sur sa page Facebook, Louisa a étudié en Norvège comme guide touristique et était passionnée d’aventures. La victime norvégienne, Maren Ueland, avait 28 ans. « Elle était très organisée, sa priorité était la sécurité, les filles ont pris toutes les précautions qui s’imposent avant de partir pour ce voyage », a déclaré Irene Ueland, sa mère, à NRK en Norvège. Les deux jeunes femmes étudiaient dans une université du sud de la Norvège et avaient prévu un voyage d’un mois au Maroc. Le dernier contact entre Maren et sa mère Irene a eu lieu le 9 décembre.

Un dispositif de sécurité important a été déployé dans la région d’Imlil après la découverte des corps. Les excursions ont été temporairement suspendues dans cette région montagneuse dénombrant de nombreux touristes en cette période proche de Noël.

« C’est très mauvais pour le tourisme dans la région, il y aura probablement des annulations », a déclaré à l’AFP Hossein, guide local d’Imil une ville de montagne servant de point de départ à la randonnée. Non loin de là commence l’ascension du plus haut sommet d’Afrique du Nord, le mont Toubkal (4 167 m).

Le tourisme est un secteur clé de l’économie marocaine puisqu’il représente 10% de la richesse du pays et constitue sa deuxième source d’emplois après l’agriculture. Après plusieurs années de stagnation, le Maroc a connu un nombre record de touristes en 2017 avec 11,35 millions de visiteurs, dépassant la barre des 11 millions pour la première fois.