Un Projet de loi pour légitimer le Calypso afrocostaricain comme Patrimoine Culturel Immatériel national

Un nouveau projet de loi présenté à l’Assemblée Législative souhaite solder une dette envers la population afrocostaricaine en légitimant le Calyspo comme Patrimoine Culturel Immatériel Costaricain.

L’initiative qui a été présentée lors de la session en cours (fin août) du Parlement par la députée Epsy Campbell du Parti Action Citoyenne (PAC), vise également à déclarer Walter Ferguson citoyen distingué et père du Calypso et de désigner la communauté tribale de Cahuita comme le bercea du Calypso Costaricain.

Campbell était accompagnée du compositeur et membre de Cantoamérica Manuel Monestel, du musicien caribéen Danny Williams, d’Hellen Simons, régisseur de la Municipalité de Talamanca et représentantes de l’Association de Développement Intégral de Cahuita et du Maire de Talamanca, Marvin Antonio Gómez.

Était également présent un groupe de sympathisants qui soutiennent le projet et qui en majorité se sont déplacés de la province Caribéenne pour démontre leur soutien à cette proposition.

“À la Mairie de Talamanca, nous manifestons notre soutien inconditionnel à ce grand projet. Walter, le Calypso et la communauté de Cahuita sont synonymes de folklore afro costaricain. Au nom de toute la population du canton, nous remercions la députée Campbell et je lance un appel à tous les députés pour qu’ils apportent leur appui à cette proposition de loi”, a indiqué Gómez.

Le projet a été présenté quelques jours de la célébration de la Journée du Noir et de la Culture Afrocostaricaine, afin de médiatise davantage l’intérêt à accorder à la province de Limón et à l’ensemble de la population afocaribéenne, un signal de l’engagement culturel visant à prolonger l’existence de ces coutumes.

“Le calypso est un chant afrocaribéen par excellence créé dans les Antilles, principalement à Trinidad et Tobago et qui s’est par la suite répandu à travers la Caraïbe. Après environ un demi-siècle de l’arrivée du genre au pays, il possède un profil propre au Costa-Rica et par conséquent, il s’identifie en grande partie avec une réalité idiosyncratique de notre pays”, a indiqué Monestel.

D’autre part, Campbell a expliqué que la loi déclarerait le 07 mai comme Journée Nationale du Calypso Costaricain en honneur à Ferguson dont c’est le jour anniversaire.

“Le Calypso représente notre vie, notre joie, notre identité. C’est une expression musicale de grande richesse, beauté et originalité, dont les paroles habituellement traitent de sujets sociaux, avec un accent gracieux sur le positif. Ce projet est une avancée pour la protection et la divulgation dudit genre musical, mais également une reconnaissance de don Walter, qui durant presque 100 ans de vie nous a offert une si merveilleuse ”, a indiqué la législatrice du PAC.

Le Ministère de l’éducation Publique et le ministère de la Culture et de la Jeunesse, en coordination avec les municipalités et d’autres institutions publiques feront la promotion, organiseront et mèneront des activités locales et régionales de célébration relatives à la Journée National du Calypso.

De même, le projet déclare d’intérêt public et de pertinence cultuelle, la célébration du Festival International du Calypso qui se célèbre en juillet de chaque année dans la communauté tribale de Cahuita.

Le calypso est un genre musical originaire de Trinidad et Tobago, mais est très populaire dans une grande partie de l’Amérique Centrale et de la région. Les interprètes et compositeurs de ce type de musique sont connus sous le nom de Calipsonianos, plus connu en anglais comme calypsonian. Le genre est arrivé il y a 147 ans dans le pays et au niveau de la Caraïbe , Ferguson, 98 ans, est connu comme le roi du Calypso et dans certains endroits, comme Gavitt.

Traduit de l’Espagnol Par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/