Un oncle kényan de Barack Obama en situation irrégulière aux Etats-Unis !

Près de cinquante années de clandestinité ! Voilà ce que vient de vivre un oncle du puissant Président des Etats-Unis, Barack Husssein Obama. Arrivé au pays de l’oncle Sam en 1963 avec un visant d’étudiant, Onyango Okech Obama, n’a obtenu sa green card que ce mardi 3 décembre 2013, cinquante années plus tard.

Incroyable mais vrai ! Dans la famille proche, très proche même, du Président des Etats-Unis, il y en avait encore qui était en situation irrégulière aux Etats-Unis. Il s’agit de Onyango Okech Obama, un oncle kényan du Président Barack Obama qui, arrivé aux Etats-Unis en 1963 a illégalement prolongé son séjour d’étudiant d’une cinquantaine d’années.

C’est ce mardi que Onyango Okech Obama a obtenu sa green card (carte verte) auprès d’un juge de l’immigration de Boston, lit-on sur le site du Point. Ce document permettra ainsi à l’oncle du Président de la nation la plus puissante au monde de rester légalement aux Etats-Unis. Selon le site internet, cette annonce a été faite par son avocate, Margaret Wong. Onyango Okech Obama , né au Kenya et âgé de 69 ans, était arrivé en Amérique en octobre 1963 avec un visa étudiant. Il a vécu dans la région de Boston depuis cette date, a indiqué Margaret Wong, dans un communiqué repris par Le Point.

Lors de sa comparution devant le juge de l’immigration, Leonard Shapiro, le Kényan a invoqué son neveu, selon le journal Boston Globe. Répondant à une question du juge, l’homme a servi : « J’ai un neveu, c’est le Président des Etats-Unis ». La grande révélation faite par l’avocate est que c’est le défunt père de Barack Obama lui-même qui a fait venir son frère Onyango Okech aux Etats-Unis, pour l’inscrire dans une école privée. Le journal Boston Globe révèle en outre que l’oncle de Barack Obama a précisé avoir vécu avec son neveu à Cambridge, dans la région de Boston, quelques temps, lorsque ce dernier était étudiant à Harvard, à la fin des années 1980

Tout es bien qui finit bien, « le Kényan (Onyango Okech Obama) est extrêmement reconnaissant pour le privilège de recevoir sa carte verte, après plus de 50 ans aux Etats-Unis », rapporte son avocate, Margaret Wong.