Un ministre sahraoui traite le Maroc de « puissance occupante »

Dans une conférence de presse tenue dans les locaux de l’Union Africaine ce jeudi 10 novembre, le ministre sahraoui des Affaires étrangères n’a pas été tendre avec le Maroc qu’il a accusé de ne pas respecter les frontières du Sahara Occidental. Il a aussi traité le Maroc de « puissance occupante »

Mohamed Salam Ould Salek, ministre sahraoui des Affaires étrangères sahraoui, a durement attaqué le Maroc. Dans une conférence de presse au siège de l’Union Africaine, il affirme que le Maroc est le seul pays africain qui ne respecte pas les frontières du Sahara Occidental, internationalement reconnues.

Pour le ministre sahraoui, le Maroc ne mérite pas d’être membre de l’Union Africaine. Mohamed Salam Ould Salek va plus loin, ajoutant que le Maroc est le seul pays de l’Union Africaine qui viole les principes de l’Union Africaine concernant le respect des frontières existant au moment de l’indépendance des nations inscrits dans le paragraphe 4 de la Constitution.

« Le Maroc refuse de reconnaître l’unité territoriale du Sahara Occidental »

Il dira : « le Maroc est le seul pays africain qui occupe une grande partie de la République Arabe Démocrate Sahraouie (RASD), un membre fondateur de l’Union Africaine. Le Maroc refuse de reconnaître l’unité territoriale du Sahara Occidental malgré la décision de la Cour Internationale de Justice émise en 1975, la décision de l’avocat des Nations-Unies publiée en 2002, la décision de l’avocat de l’Union Africaine publiée en 2015 et le jugement de la Cour Européenne de Justice en 2015 ».

Mohamed Salam Ould Salek poursuit : « toutes ces décisions et tous ces jugements délégitiment toute allégation de souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental ». Le ministre continue : « la demande du Maroc est un cas particulier et en conséquence mérite un traitement spécial et différent de la part des organes de l’Union Africaine parce que c’est une puissance occupante ».

Lire la suite de cet article sur Le Courrier du Soir