Un ministre d’État menace d’interdire des groupes de média professionnels au Niger

Le 4 septembre 2008, Mohamed Ben Omar, le ministre nigérien chargé de la Communication, a menacé de dissoudre tous les groupes de média professionnels du pays.

SOURCE: Fondation des Médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA), Accra

Selon le correspondant de la MFWA basé au Niger, le ministre qui répondait
à une question lors d’une interview qu’il accordait à la télévision d’État
au sujet de la fermeture du groupe médiatique Dounia a dit: « Je vais écrire une lettre au ministre de l’Intérieur pour lui demander de dissoudre toutes les associations de média socioprofessionnelles et la Maison de la Presse ».

Le 19 août, l’organe de régulation des médias au Niger, le Conseil
Supérieur pour la Communication (CSC), a fermé Dounia, la station de
radiodiffusion-télévision basée à Niamey pour un mois sans donner aucune
explication valable.

Le correspondant a affirmé que la menace du ministre fait suite à plusieurs
efforts infructueux déployés en vue de contraindre les journalistes à
amender la loi régissant la Maison pour inclure des représentants du
gouvernement et de l’organe de régulation des médias.

Le 30 juin, le ministère de la Communication a procédé à la fermeture de la
Maison de la Presse après qu’il l’a accusée d’être critique à l’endroit du
gouvernement. Plus tôt, les autorités avaient menacé de fermer les
publications indépendantes dont les rédacteurs ne disposaient pas de carte de presse.

Au cours d’une conférence de presse organisée en vue de réagir aux menaces proférées par le ministre, Ousmane Abdurahamane, le président de la Maison, a qualifié la tentative du ministre d’ingérence dans les opérations des médias. Il a appelé le ministère à se limiter à ses fonctions essentielles qui sont de fournir aux médias toute l’assistance nécessaire qui leur permettra d’opérer impartialement.