Un hippopotame-tueur au Congo


Lecture 1 min.
arton24443

Un hippopotame sème actuellement la terreur sur la rivière Djoué, à Brazzaville. Il aurait occis deux hommes et un avis de recherche a été lancé par la police. Mais les circonstances de leur décès laissent plutôt penser que l’animal n’y était pour rien…

L’hippopotame du Djoué fait beaucoup parler de lui actuellement au Congo Brazzaville. L’animal, qui aurait tué deux hommes sème la terreur le long de la rivière Djoué, à Brazzaville raconte starducongo . La première victime présumée est un jeune homme de 20 ans qui se baignait vers le quartier Mbimi. Il est décédé le 25 décembre, entrainant le lancement d’un avis de recherche par la police afin de rassurer la population qui prête à la bête des origines mystiques.

Mais cela ne s’est pas révélé efficace car le 27 décembre à vers Agri-Congo, c’est cette fois un militaire qui a été retrouvé mort, officiellement tué par l’animal. Mais détail troublant, l’homme n’avait plus ses organes génitaux. Il semblerait donc que le pauvre animal soit accusé à tord, mais la population qui vit dans la peur a toujours autant besoin que la police lui trouve un coupable…

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter