Un Ghanéen rejoint l’Etat islamique après avoir prévenu sa famille via Whatsapp

Un jeune Ghanéen de 25 ans a rejoint ce jeudi les rangs du groupe Etat islamique. Il a ainsi informé sa famille de sa décision via l’application Whatsapp. Il devient ainsi la première recrue de Daesh issue du Ghana.

Après les pays maghrébins, ou encore la France, c’est désormais le Ghana qui a été touché par les départs vers la Syrie pour y faire le djihad. Une jeune de 25 ans a confirmé ce jeudi à sa famille via l’application Whatsapp avoir rejoint le groupe Etat islamique.

Le jeune Ghanéen, Nazir Nortei Alema, avait d’abord dit à ses parents qu’il se rendait à Prestea dans l’ouest du pays. Puis quelques jours plus tard, il l’a a informée via Whatsapp qu’il se trouvait dans un camp d’entraînement pour rejoindre le groupe Etat islamique. Ce diplômé de l’université de la capitale Accra est désormais considéré comme la première recrue ghanéenne de Daesh.

Dans son message envoyé à sa famille, Nazir Nortei Alema a justifé son départ par le fait de devoir obéir à un « appel divin » qui lui demandait d’abandonner le système corrompu. « Il a dit qu’il nous aime tellement et que nous devrions lui pardonner pour ne nous avoir pas fait connaître dès le début ses intentions », a précisé son frère.

Une décision surprenante pour la famille car Nazir Nortei Alema n’a jamais témoigné son intérêt pour l’islam radical. Sa famille s’inquiète désormais de ce qu’il va vivre aux côtés des combattants de l’Etat islamique.

De plus en plus d’étrangers rejoignent les rangs de l’organisation de l’Etat islamique. Près de 80 nations sont représentées dans ce groupe terroriste qui mènent des attaques meurtrières en Syrie, en Irak, mais également sur le continent africain. Le nombre de Subsahariens a s’être engagé à leur côté reste encore méconnu.