Un e-musée pour la culture malienne

Le Musée national de Bamako expose sur la Toile ses collections archéologiques et ethnologiques. Les objets rituels et usuels, de la préhistoire au XVIème siècle, symboles de la vitalité de la culture malienne, s’affichent sur le Net. Visite guidée.

Le site chroniqué n’est plus en ligne

La richesse culturelle malienne, de la préhistoire au 16ème siècle, conservée au Musée national de Bamako est visible sur le Net. Direction les collections archéologiques. Les chercheurs ont surtout découvert des trésors culturels dans quatre villages. Les fouilles de Djenné-Djeno ont révélé que l’occupation du site remonte au IIIème siècle. Des fragments de couverture en laine de l’ethnie Tellem du Xème et XIIème siècle, des vases symbolisent le passé malien. A Gao-Sané, un certain nombre de stèles épigraphiées en arabe ont été découvertes. Une photographie sur le site présente une stèle funéraire en marbre blanc du XIIème siècle.

Des études ethnologiques ont été réalisées sur les objets rituels religieux, artistiques et du quotidien par des spécialistes. Les ethnies les plus représentées sont les Bamanan, les Dogon, les Sénoufo. Utilisé lors des cérémonies du dama, le masque Dogon, appellé Wilu, exposé sur le site a son histoire.

Un témoignage culturel

D’après le mythe, un chien a capturé un lièvre. Pour éviter que le chien ne dévore le lièvre, son maître le lui retire et l’emporte chez lui. Avant de tuer le lièvre il taille un bois à son image. Une multitude de récipients, planchettes et le sistre en bois Bamanan ou Wasamba (instrument de musique pour les circoncis), légendés, ont tous leur symbolique dans la culture malienne.

Le Musée national, tout en étant le lieu privilégié de conservation des objets du passé, s’ouvre à la diversité des expressions contemporaines de la culture. Ainsi le groupe Bogolan Kasobané, composé de six artistes maliens, applique la technique traditionnelle du Bogolan, du pigment végétal sur les vêtements en coton, pour peindre leurs oeuvres. Il est présent dans ce musée virtuel.