Un couple sur la route

L’Afrique australe a été parcourue dans tous les sens par un couple féru d’information et de nouvelles technologies. Gwendolyn Prakash-Thiébaut et Marc Thiébaut. Complices dans la vie et dans le travail. Les deux globe-trotters veulent allier humanitaire et tourisme.

Marc et Gwendolyn Thiébaut emmèneront avec eux préservatifs et documentation lors de lors prochain voyage en Afrique francophone, au Mali notamment.  » Nous emporterons plus de 4 000 préservatifs et un millier de brochures. Nous savons que notre action sera une goutte d’eau dans l’océan qu’est le drame du sida en Afrique, mais si elle pouvait permettre d’éviter ne serait-ce qu’un seul cas de sida, notre rôle aura été bénéfique « , expliquent les complices sur leur site personnel. Car le couple franco-indien, breton plus exactement, ne veut pas faire dans les voyages organisés et veut conjuguer tourisme et humanitaire. Ils sillonneront pendant l’hiver prochain de nombreux pays : Tunisie, Algérie, Niger, Bénin, Togo, Burkina Faso, Mali, Sénégal, Mauritanie, Maroc  » et peut-être plus.  »

Conseils pratiques

Les guides ne font pas dans la dentelle. S’ils n’ont pas aimé une étape de leur voyage, ils oublient d’user d’une langue sculptée dans l’ébène pour lui préférer la couleur du gazon. Le pays de Robert Mugabe n’a pas été épargné par leur colère.  » Le Zimbabwe, ex-Rhodésie du Sud, ne sera pas notre meilleur souvenir de l’Afrique australe ! Il faut être conscient que si vous partez en voyage individuel, vous serez constamment associé à un dollar à pattes ! C’est malheureusement la politique du gouvernement, qui a plus que doublé les prix des attractions touristiques, voulant pratiquer un tourisme élitiste « , s’irritent-ils.

Le site, couleur sable et vert, est un portail ouvert sur d’autres sites pays indépendants (Afrique du Sud, Lesotho, Namibie, Botswana et Zimbabwe). Comme si les voyageurs avaient besoin d’un port d’attache.

Visiter le site.