Un colloque à Brazzaville pour célébrer les 50 ans de l’AUF

A l’occasion de ses 50 ans, l’AUF organise à Brazzaville un colloque sur le thème « universités, citoyenneté et performance » les 6 et 7 juillet 2011. Un événement qui réunit les recteurs des universités francophones d’Afrique et de l’Océan Indien pour renforcer l’engagement citoyen des universités africaines.

Dans le cadre des manifestations de son cinquantenaire, l’Agence universitaire de la Francophonie organise un colloque sur le thème « Universités, citoyenneté et performance : comment renforcer le lien social ? ». L’évènement se tiendra au palais des congrès de Brazzaville (Congo) les 6 et 7 juillet prochain, à l’aimable invitation du Président de la Conférence des Recteurs des Universités francophones d’Afrique et de l’Océan Indien (CRUFAOCI), sous le Haut patronage de son Excellence Monsieur Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République du Congo et de son Excellence Monsieur Abdou DIOUF, secrétaire général de l’OIF. Cette rencontre a pour principal objectif la mise au point d’un plan d’action issu de la concertation de tous les acteurs présents, destiné à renforcer l’engagement citoyen des universités africaines.

Les sociétés d’Afrique subsaharienne sont aujourd’hui écartelées entre les valeurs traditionnelles d’hospitalité et de solidarité et l’individualisme moderne. Elles se trouvent au coeur de crises politiques et sociales sur fond de tensions interethniques. La solution à cet état de fait passe par l’engagement dans la promotion d’une culture de paix et de citoyenneté. Les universités, créées au lendemain des indépendances ont contribué à former des hommes et des femmes dont les pays avaient besoin, ainsi que des structures de recherche dont certaines sont réputées sur la scène internationale. Malgré cela, elles n’ont pas toujours, dans leurs formations, pu intégrer ni valoriser l’engagement citoyen de leurs acteurs.
Quelles actions mener pour que l’étudiant ne se considère plus comme un simple pensionnaire de la société, mais un acteur qui participe pleinement et à sa manière au développement de son pays ? Comment les universités peuvent-elles devenir plus citoyennes et par la même plus performantes?
A l’occasion de ses 50 ans, l’Agence a souhaité réunir les universités d’Afrique de l’Ouest, d’Afrique Centrale, des Grands Lacs et de l’Océan Indien, pour partager cet important moment de réflexion stratégique. 100 recteurs et présidents des universités ainsi que directeurs et doyens des établissements d’enseignement supérieur sont attendus à Brazzaville à cette occasion.
Le séminaire, organisé en collaboration avec le Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES), la Conférence des Recteurs des Universités Francophones d’Afrique et de l’Océan Indien (CRUFAOCI), l’Université Marien Ngouabi et avec le soutien du Ministère de l’enseignement supérieur , permettra de dresser un état des lieux concernant le fonctionnement actuel des universités, d’identifier leurs forces et leurs faiblesses, et de repérer les situations qui conjuguent citoyenneté et performance.

D’une manière générale, il s’agira de souligner le besoin pour les universités africaines de se réconcilier avec leurs cultures et leurs sociétés, et surtout d’assurer le nécessaire partage des valeurs de pluralité, de solidarité, de démocratie et d’Etat de Droit. Il appartiendra ensuite aux recteurs et présidents de dégager les lignes d’actions et les besoins de formation qui répondent à ces objectifs.
A l’issue des débats, les éléments obtenus serviront à établir un recueil des bonnes pratiques qui débouchera sur une déclaration des recteurs (qui pourrait être appelée Déclaration de Brazzaville). Cette déclaration soulignera leur engagement et annoncera un plan d’action spécifique avec chacune des universités, en relation avec l’Agence universitaire de la Francophonie et l’Institut Panafricain de la Gouvernance universitaire. Ce sera pour l’AUF sa feuille de route africaine.
La première journée de séminaire consacrée à des interventions et retours d’expériences des différents acteurs présents s’achèvera par une soirée de gala et un concert réunissant des groupes et chanteurs francophones. La déclaration finale du séminaire sera adoptée le lendemain en fin de matinée, avant la cérémonie de clôture prévue à midi.

A propos de l’AUF

L’Agence universitaire de la Francophonie est une association mondiale d’universités ; elle a pour objet de faire le lien entre les universités de langue française. Elle est l’opérateur des Sommets des pays francophones pour l’enseignement supérieur et la recherche.
L’association oeuvre depuis 50 ans dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche. Elle a vocation à former des professionnels aptes à contribuer au développement de leur pays.
Elle regroupe 779 établissements universitaires sur les 5 continents dans 94 pays, dont 55 membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie.
L’association a pour mission de soutenir les stratégies de développement des 779 établissements membres, de faire émerger une nouvelle génération d’enseignants, de chercheurs, d’experts et de professionnels, acteurs du développement, de promouvoir la communauté scientifique francophone pour qu’elle devienne une référence internationale et apporte sa contribution aux enjeux mondiaux (changement climatique, pauvreté, agriculture, sécurité alimentaire, santé, droit).

Pour plus d’informations : www.auf.org

Contacts Presse :

Agence Phileog pour l’AUF

Olivia Aubertin / Cécile Nony

01 49 37 33 53

olivia.aubertin@phileog.com/cecile.nony@phileog.com