Un charnier de l’époque coloniale découvert à Alger

Un charnier contenant 48 squelettes, datant de l’époque coloniale, a été découvert dans l’est d’Alger, ont annoncé des sources sécuritaires.

Macabre découverte à Alger! Un charnier de 48 squelettes, remontant à l’époque coloniale, a été découvert près de Skikda, une ville située à 350 km, à l’est d’Alger, ont révélé les sources sécuritaires. Et contre toute attente, sur les 48 squelettes découverts dans l’ex-complexe de mercure de la commune de Azzaba, à une trentaine de kilomètres, dans l’est de la Skikda, 27 sont entiers!

Mystère

Le charnier a été découvert lors des travaux de terrassement entamés dans le chantier de l’entreprise nippone, Cojaal. Cette dernière est chargée de la réalisation de l’autoroute est-ouest, selon ces sources citées par l’agence APS. Mais peu d’informations ont été fournies par les autorités dans cette affaire.

Pour éclaircir ce mystère, les services de la Protection civile, de la Gendarmerie nationale, des unités de l’Armée nationale populaire (ANP) et des spécialistes du Laboratoire national de la police scientifique ont été dépêchés sur les lieux et des opérations de fouilles approfondies de la région ont été lancées.