Un apprenti sorcier avoue avoir « mangé » toute sa famille

Agé à peine de 12 ans, le jeune Camerounais Faustin Abena a confié être un sorcier et avoir « mangé les dix membres de sa famille ». Il est actuellement incarcéré à la prison centrale de Bertoua avec sa grand-mère qui l’a initié à la sorcellerie…

En Afrique c’est bien connu. Le sorcier ne tue pas de ses propres mains. On dit couramment qu’il « mange » ses proies. Et il n’attend pas qu’elles soient mortes pour les manger. Mais les déguste lorsqu’elles sont encore bien vivantes. Le jeune Camerounais de 12 ans, Faustin Abena, s’est lui bien léché les babines avant d’avoir tué les dix membres de sa famille. Le jeune homme qui est actuellement à la prison centrale de Bertoua, en compagnie de sa grand-mère Antoinette Ampounkong, a confié aux équipes Spéciales d’Intervention Rapide (ESIR) avoir mangé tous les siens, selon la Tribune du Cameroun.

« J’ai mangé 10 membres de ma famille »

La question est comment l’adolescent et sa grand-mère se sont-ils retrouvés en prison alors? Et depuis quand les sorciers se laissent enfermer derrières les barreaux ? C’est très simple. C’est la tante de Faustin Abena qui a décidé de porter plainte contre son neveu et sa grand-mère, avant de passer elle-même à la casserole. Après la disparition mystérieuse des siens, cette dernière qui avait recueilli son neveu chez elle, à Bertoua, durant quatre mois, pressentait être la prochaine sur la liste. C’est sa blessure lors d’un match de handball qui lui a mis la puce à l’oreille. « Cette plaie ne guérissait pas, malgré les soins reçus à l’hôpital. C’est après plusieurs séances de prière que Faustin est venu lui-même m’avouer que c’est lui et sa grand-mère qui veulent me tuer… J’ai compris que c’est la vérité. C’est comme ça que je suis allée porter plainte contre eux », raconte Louisette à la Tribune du Cameroun. Sans gêne, le jeune homme dit la vérité à sa tante et admet « être à l’origine de sa maladie. Ça ne va jamais guérir, c’est la grand-mère qui m’a envoyé lui faire du mal. J’ai fait beaucoup de mal à d’autres personnes. Quand on tue, on est toujours deux », renchérit l’adolescent.

« On vole la nuit »

Mais la réalité est que Faustin Abena n’aurait tué personne si sa grand-mère ne l’aurait pas initié à la sorcellerie depuis tout petit. D’après le jeune homme, cette dernière aurait mangé ses propres fils. « Elle m’a d’abord appris à manger les feuilles de cacao et bien d’autres produits et écorces. Et à chaque fois, elle me disait de ne rien dire à personne », se remémore-t-il. Une fois rodé, le jeune homme a commencé par sa propre famille, en « mangeant » son père, sa mère, ses frères, ses sœurs, ses oncles et tantes. Il affirme même avoir voyagé avec sa grand-mère en volant dans les airs sans aucun moyen de transport, seulement par le biais de la sorcellerie. « C’est elle qui me téléguidait. On voyage chaque soir sur une moto, parfois, on prend l’avion, pour commettre nos forfaits où on veut et quand on veut, affirme-t-il. Je reste souvent derrière, ma grand-mère conduit alors la moto. Tout ça c’est une technique pour tuer les gens ! »