Umoja, le disque

Le fabuleux spectacle musical sud-africain Umoja a son CD. Une occasion de retrouver les chansons qui ont rythmé le show ou de vous mettre l’eau à la bouche pour aller le voir à Londres, Johannesburg ou Sydney. Moins bien qu’en live, le son garde tout de même sa force.

Tous ceux qui ont déjà vu le spectacle sud-africain Umoja n’en sont pas ressortis indemnes.

Et ceux qui n’y sont pas encore allés doivent irrémédiablement s’attendre à une gifle musicale et artistique.  » Un nouveau chat est en ville, celui-ci ne ronronne pas : il rugit « . Tel est désormais le nouveau slogan du show qui vient de s’installer à Londres en lieu et place de la célèbre comédie musicale Cats* (27 ans de représentations). Le CD est aujourd’hui disponible pour retrouver l’ambiance du spectacle ou en donner un avant-goût.

On retrouve dans l’album la quasi totalité des morceaux de l’épopée musicale retracée par Umoja. Le thème Umoja ouvre naturellement le bal. Un bal qui vous entraînera de la lointaine musique tribale à l’actuel kwaito, avec un détour vers le gospel et la période des shebeens (cabarets clandestins pendant l’apartheid) et de la bouillonnante Sophiatown, le  » Chicago d’Afrique du Sud « .

Energie

On retrouvera dans l’album, toute l’âme de la musique sud-africaine, mélange de rythmes, de percussions et surtout de choeurs et de chants chauds et profonds. Cocktail d’énergie. Un son qui a su rester authentique. Trois troupes Umoja tournent actuellement dans le monde. Une en Angleterre, une autre en Australie et évidemment une troisième en Afrique du Sud. Il s’agit ici de l’enregistrement de la troupe originale.

Dommage simplement que le CD ne rende pas toute la force du spectacle. La faute sans doute à l’orchestration de morceaux souvent chantées a capella sur scène. Et il est vrai, par exemple, qu’un gospel révèle toujours plus d’intensité et d’émotion quand il est uniquement structuré par des voix. Umoja, version disque, s’avère tout de même une bonne production. Sans commune mesure toutefois avec le spectacle. Si vous avez aimé le disque, n’allez pas voir le spectacle… Vous risquez une attaque cardiaque !

Pour trouver le disque : Umoja The spirit of togetherness, Sting Music, 2001

*(Chat en anglais)

Lire également

Le rêve d’une passion ;

Umoja ou la déferlante artistique sud-africaine.