Ukraine, Tigré : l’OMS parle de discriminations


Lecture 2 min.
Tedros Adhanom Ghebreyesus, DG de l'OMS
Le Directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus

Le directeur général de l’OMS a déploré que « le monde ne traite pas la race humaine de la même façon ». Il fait un parallèle entre la guerre en Ukraine et la situation en Ethiopie où les autorités avaient lancé une guerre contre le Tigré.

C’est un véritable coup de gueule que vient de pousser Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé). Le patron de la santé mondiale déplore que sur cette terre, « certains sont plus égaux que d’autres ». Il regrette par ailleurs que la même attention n’est pas portée aux différents conflits dans le monde.

« Toute l’attention portée à l’Ukraine est très importante bien sûr parce que cela a un impact sur le monde entier, mais pas même une fraction n’est donnée au Tigré, au Yémen, l’Afghanistan, la Syrie et tout le reste », condamne le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé. Tedros Adhanom Ghebreyesus estime que le monde ne prête pas « le même degré d’attention aux vies des Noirs et à celles des Blancs »

Lors d’une conférence de presse, tenu mercredi, le médecin a été on ne peut plus clair : « Il me faut être direct et honnête, le monde ne traite pas la race humaine de la même façon », et de poursuivre en ces termes : « Et quand je dis cela, cela me fait de la peine ». Espérant que « le monde reviendra à la raison et traitera toute vie humaine de la même façon », l’ancien ministre des Affaires étrangères de l’Ethiopie avoue que « c’est très difficile à accepter mais c’est ce qui arrive ».

La blouse blanche a rappelé que « le siège entre forces éthiopiennes et érythréennes se poursuit », dans le Tigré où, a-t-il rappelé, la guerre a fait plusieurs milliers de morts. Il a en outre titré la sonnette d’alarme, insistant que sans un accès totalement libre de l’aide humanitaire, des milliers de personnes risquent encore de mourir. A noter que les rebelles du Tigré ont emboîté le pas à Addis-Abeba en décrétant, fin mars, un cessez-le-feu dans la guerre qui les oppose depuis plus d’un an.

A lire : Éthiopie : les rebelles du Tigré annoncent à leur tour un cessez-le-feu

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter