Tunisie : une charte électorale pour les Législatives

Une réunion organisée ce lundi par le quartette parrain du Dialogue national en Tunisie a donné lieu à une charte électorale pour les élections législatives.

Le Secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Houcine Abassi, a annoncé la mise en place, lundi, d’une charte électorale pour les Législatives, rapporte l’agence officielle TAP. Cette charte, qui comporte 11 points, a été élaborée par le quartette parrain du Dialogue national.

D’après Houcine Abassi, les parrains ont écouté les remarques des partis politiques participant au Dialogue national, au sujet des dépassements enregistrés au cours de la campagne électorale. « En tant que parrains du dialogue, nous avons été chargés, par ces partis, de prendre contact avec toutes les parties concernées par l’opération électorale, dont en premier l’Instance électorale et le gouvernement », a précisé Houcine Abassi.

Préserver la neutralité

Dans leur charte, les partenaires du Dialogue appellent les autorités à mettre en place les dispositions nécessaires pour garantir la neutralité de l’administration, des lieux de culte et des établissements éducatifs et culturels. Les candidats sont invités à se respecter mutuellement et à éviter la diffamation tout en garantissant la transparence de la campagne électorale à propos des sources de financement. Les candidats sont également invités à concentrer leurs efforts sur la présentation des programmes électoraux et d’éviter les discours de haine et de violence.

L’Instance supérieure indépendante pour les Elections (ISIE) a par ailleurs été invitée à prendre ses responsabilités afin de garantir le bon déroulement du processus électoral, conformément à l’article 126 de la Constitution, et de réagir en cas de dépassements pendant la campagne. Des recommandations ont aussi été données aux médias afin d’éviter notamment tout acte de diffamation des candidats.

Une deuxième séance de Dialogue national doit se tenir lundi prochain sous la présidence du quartette (UGTT, UTICA, LTDH et l’ordre des avocats).