Tunisie : les biens de luxe de Ben Ali mis aux enchères

Les biens de luxe appartenant à la famille de l’ex-président tunisien Ben Ali seront mis en vente dès dimanche prochain. L’Etat tunisien espère en récolter au moins dix millions d’euros.

Les Ben Ali au secours de l’économie tunisienne ? Le gouvernement a décidé de mettre en vente dès dimanche des milliers de tableaux, de bijoux, de voitures et d’appareils électroménagers, appartenant à la famille de l’ex-chef d’Etat tunisien, chassé du pouvoir par le soulèvement populaire, le 14 janvier 2011. Cette exposition de vente, qui se tiendra dans un hôtel de Gammarth, en banlieue de Tunis, devrait durer au moins un mois.

Une exposition pour récolter 10 millions d’euros

Parmi ces biens qui seront mis sur le marché, figurent 39 voitures de luxe dont une Lamborghini Gallardo LP 460, une Bentley continental sport, une limousine blindé Cadillac ou encore une Maybach 62. Il y a aussi de la porcelaine, 300 bijoux, des tapis, des tableaux ainsi que des téléviseurs et des ordinateurs. Selon le ministre des Finances, Slim Blesbes, « les biens d’une valeur inférieure à 10 000 dinars (5.000 euros) seront mis en vente directe, alors qu’au delà de ce seuil la vente s’effectuera au plus offrant ».

Selon les autorités, « à l’exception des ressortissants d’Israël, la vente est ouverte à tout le monde avec un maximum de 500 000 visiteurs », a-t-il ajouté. Mais pour accéder à cette exposition, le public devra d’abord s’acquitter d’un billet d’un montant de 30 dinars (15 euros). Un prix très élevé pour la majorité des Tunisiens, dont le salaire minimum est de 320 dinars (160 euros) et le revenu national brut de 4.070 dollars par an, selon la Banque mondiale.

Le gouvernement espère, quant à lui, récolter de cet évènement 10 millions d’euros.