Tunisie : le ministre des Transports provoque une polémique sur le voile

Le ministre tunisien des Transports, Mahmoud Ben Romdhane, a provoqué, ce mardi, lors d’une conférence de presse une vive polémique autour du voile après avoir déclaré que le voile musulman réduit de 30% l’audition des hôtesses de l’air en altitude.

Le voile est sur toutes les lèvres en Tunisie. En effet, depuis la conférence de presse du ministre tunisien des Transports Mahmoud Ben Romdhane, ce mardi 20 octobre 2015, alors qu’il déclarait que le voile musulman réduit de 30% l’audition des hôtesses de l’air en altitude, la polémique enfle dans ce pays d’Afrique du Nord.

Les déclarations du ministre font suite à la suspension de Nabiha Jellouli, une hôtesse de l’air de la compagnie aérienne Tunisair. Selon lui, le fait qu’elle porte le voile fait qu’elle n’entendra pas bien et que cela met en danger la vie des passagers, car son travail est de les protéger.

La compagnie quant à elle a justifié sa décision par ces mots : « les constats pointus et bien précis formulés par des experts en matière de médecine aéronautique, en particulier au cours d’une situation d’évacuation d’urgence et sur un plan procédural international, stipulent que le port du hijab par le personnel navigant de cabine provoquerait une altération de l’audition ».

L’employée suspendue de Tunisair a réagi aux propos du ministre, indiquant que « les commentaires du ministre relèvent de la discrimination contre le hijab, le ministre sait très bien que les hôtesses de l’air voilée d’Air Algérie, d’Emirates et de Malaysia Airlines ne sont pas sourdes ». L’affaire n’a pas fini de faire couler de l’encre et de la salive en Tunisie.