Tunisie : la sénilité, dernier recours ?

Oussama Meraissi, le jeune qui avait porté plainte contre Béji Caïd Essebsi et Fouad Mebazaa, Premier ministre et President du gouvernement provisoire de la Tunisie, pour évaluer leur état mental et physique, a interrompu sa grève de la faim. Motif : une audience a été fixée à nouveau pour examiner sa plainte, lundi 18 juillet à 9h. Particularité : il a ajouté un troisième personnage à sa plainte, l’actuel ministre de la justice contesté et en age très avancé dit-il. Selon lui, ce recours en justice, qui vise directement les personnes et non les administrations, est un moyen de dénoncer la mauvaise gestion des affaires de l’état, et le manque évident de transparence.