Tunisie : la capitale sous les eaux

Les dernières pluies diluviennes qui se sont abattues sur la Tunisie ont causé d’énormes dégâts et perturbations dans le pays, notamment dans la capitale, Tunis, où plusieurs routes et quartiers sont restés bloqués pendant des heures dans la journée du lundi 28 octobre.

Les Tunisiens ont pris la situation à la légère en gardant leur sens de l’humour, même si ces pluies ont empêché beaucoup d’entre eux de se rendre à leurs lieux de travail et de trouver un moyen de transport. Des milliers de vidéos, photos et blagues ont été publiées sur les pages Facebook tunisiennes malgré les 50 à 95 mm d’eau de pluie qui sont tombés sur Tunis lundi, causant le blocage total de certaines voies et d’énormes embouteillages.

Certains Tunisiens dénoncent les « changuel », véhicules de fourrière qui ont continué à mettre des sabots aux voitures alors que les artères étaient pratiquement impraticables et beaucoup de véhicules se retrouvaient garés, ne pouvant pas aller plus loin. Certains ont opté pour les canoës comme moyens de déplacement dans les rues submergées d’eau. D’autres citoyens, dans un élan patriotique, se sont mobilisés en groupe pour déboucher les égouts de leur quartier afin de faciliter l’évacuation de l’eau de ruissellement.

Les autorités ont déclaré L’Ariana, la Soukra et le Nord de Tunis zones sinistrées. Certains manifestants ont bloqué la route de Borj Louzir pour attirer l’attention des autorités compétentes sur les nombreux dégâts occasionnés par les intempéries. Les pluies diluviennes et leurs incidences dévastatrices ne sont pas une nouveauté pour les Tunisiens. Voilà pourquoi certains arborent un rire jaune, aujourd’hui, face à cette situation.