Tunisie : l’alcool dans le collimateur d’Ennahda

L’assemblée nationale constituante a statué ce jeudi soir en faveur de l’augmentation des prix des alcools. Cette mesure est la première du genre depuis l’entrée majoritaire au pouvoir du parti islamiste Ennahda.

Inédit depuis l’arrivée d’Ennahda. Les députés tunisiens ont voté une loi visant à augmenter les prix des boissons alcoolisés. Ce nouvel article de la loi de Finances devrait permettre de récolter 170 millions de dinars (85 millions d’euros), selon le secrétaire d’Etat à la Finance, Slim Besbes, sur les 26 milliards (13 millions d’euros) prévus par l’Etat dans son budget de 2013. Un député issu d’une autre formation islamiste s’est prononcé contre cette mesure en estimant que les ressources provenant des ventes d’alcool étaient « haram » (illicite), rapporte l’agence officielle TAP. Ce n’est pas la première fois qu’un sujet lié à l’alcool fasse débat dans le pays depuis un an. Ennahda tourne autour du pot. Mais de quel pot ?

Le président du gouvernement, Hamadi Jebali (Ennahda), avait provoqué une polémique lors d’un voyage en Arabie Saoudite en mars dernier en déclarant que la fermeture des bars tunisiens n’était qu’une question de temps. Ce à quoi Moncef Marzouki a aussitôt répondu que cet avis n’engageait que Jebali. Depuis sa victoire aux dernières législatives, le parti islamiste assure que la vente et la consommation du vin ne seraient pas interdites. Il conseille cela dit à ses partisans d’éviter de fréquenter les lieux où l’alcool y est vendu. Récemment, le bar d’un hôtel à Sbeitla (centre-ouest) a été pris pour cible par des groupes extrémistes. D’autres ont mis la clé sous la porte suite aux nombreuses menaces.

Un problème de consommation ?

Ironie du sort. Depuis l’entrée majoritaire d’Ennahda au pouvoir, l’on aurait tendance à croire que la consommation d’alcool a baissé. Bien au contraire, elle a augmenté ! La société de fabrication des boissons de Tunisie (SFBT) a constaté une hausse de ses ventes de 20% sur l’année 2011 par rapport à 2010. La SFBT, qui produit la bière nationale et qui est d’ailleurs sur le point de frôler la pénurie en raison de la forte demande, a annoncé une augmentation de sa production. Que se passent-ils en Tunisie, les islamistes poussent-ils à l’ivresse ?

Le drame de mardi soir, à El Baten, freinera peut-être l’énorme penchant de certains pour l’alcool. Un jeune de la région est décédé en pleine soirée arrosée. Les conditions qui ont mené à la mort du jeune homme ont, pour le coup, marqué les esprits. La soirée entre amis bat son plein, la bonne humeur est là mais les raisons se perdent. Le jeune décide de relever un défi, pour le moins surprenant. En état d’ivresse, il accepte d’avaler 25 œufs. Pari gagné. Sauf qu’au 25E œuf, l’individu s’écroule. Il perdra la vie quelques instants après son arrivée à l’hôpital Kairouan. En enquête a été ouverte pour déterminer les causes du décès. L’abus d’alcool est effectivement dangereux pour la santé…