Tunisie : Daech revendique l’attentat contre le bus de la sécurité présidentielle

Le groupe armé Daech revendique l’attentat de Tunis contre un bus de la sécurité présidentielle qui a fait 12 morts au moins.

L’organisation de l’Etat islamique, appelée aussi Daech, a revendiqué ce mercredi, l’attentat perpétré mardi à Tunis contre un bus de la garde présidentielle, qui a fait au moins 12 morts. L’auteur de l’attaque serait un jeune Tunisien, un certain Abou Abdallah al-Tounissi. Muni d’une ceinture d’explosifs, il s’est introduit dans le véhicule et s’est fait exploser, selon le communiqué de Daech. Le groupe terroriste a également publié une photo de cet homme, habillé de blanc et portant la ceinture d’explosifs, le doigt levé, la tête et le visage couverts par un foulard.

L’attentat perpétré au cœur de Tunis a été effectué à l’aide de 10 kilos d’explosifs, placés dans un sac à dos ou sur une ceinture, a annoncé ce mercredi le ministère de l’Intérieur. « L’attentat terroriste a été commis en utilisant un sac à dos ou une ceinture contenant dix kilos d’explosifs », a précisé le ministère dans un communiqué.

Selon le ministère, « les premières analyses effectuées par la direction de la police scientifique et technique ont permis d’identifier les victimes appartenant à la sécurité présidentielle en se basant sur leurs empreintes. Un treizième corps retrouvé est soupçonné d’être celui du terroriste qui a provoqué l’explosion ». « Il n’a pas été possible d’identifier le treizième corps par ses empreintes car il n’avait pas de doigts. Une identification par analyse ADN est en cours », a poursuivi le ministère.

Face à la situation, le Président Béji Caïd Essebsi a rétabli dans la foulée l’état d’urgence dans tout le pays et instauré un couvre-feu à Tunis.