Tunisie : combats entre policiers et terroristes à Tunis, 1 mort

Des combats font rage entre la police et un groupe terroriste à Tunis, faisant un mort côté policier.

Ce jeudi matin, Oued Ellil, une localité à 70 km de Tunis, la capitale tunisienne, a été le théâtre de combats violents entre les policiers et un groupe terroriste. Des échanges de tirs ont été entendus entre les forces de l’ordre et des éléments terroristes. Un policier a été tué.
« Notre agent a succombé à une blessure par balle reçue à l’oeil dans des affrontements avec un groupe terroriste », a affirmé un responsable de la police, rapporte la radio tunisienne Mozaique FM.

Selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Aroui, à la radio Mosaïque FM, « les forces de l’ordre encerclent une maison, abritant des éléments terroristes et des échanges de tirs sont en cours ». « Dans la matinée, des heurts avaient éclaté entre la police et deux éléments terroristes, à Kébili », a-t-il ajouté précisant que le gardien d’une société avait été tué par ces terroristes lors des échanges de tirs avec les forces de l’ordre. Selon lui, « les deux terroristes, qui préparaient des opérations dans la région, ont été arrêtés, et deux kalachnikovs ont été saisies », a-t-il ajouté. Des violences qui interviennent à trois jours des élections législatives qui, avec la Présidentielle du 23 novembre, sont cruciales pour la stabilité du pays. Les ministères de la Défense et de l’Intérieur ont mis en garde contre des éléments terroristes qui visent à entraver ces scrutins.

Depuis la chute de Ben Ali, la Tunisie est régulièrement le théâtre d’affrontements entre des groupes terroristes et la police. Les forces de l’ordre ont d’ailleurs de lourdes pertes lors de ces combats souvent meurtriers. Les services de sécurité déplorent leur manque de moyen pour faire face au terrorisme qui prend de l’ampleur dans le pays.