Tunis connection en rupture de stock

Tunis Connection. Enquête sur les réseaux franco- tunisiens sous Ben Ali sorti le 5 janvier dernier est déjà en rupture de stock annonce Le Point qui interview les auteurs, Lénaïg Bredoux et Mathieu Magnaudeix, journalistes à Mediapart. Il explique comment le système s’est mis en place : on a découvert dans cette enquête qu’il y avait des ramifications dans tous les domaines : chez les intellectuels, au niveau de la presse avec le système d’invitation de certains journalistes, mais aussi dans le domaine économique, politique ou encore au sein de la diplomatie avec la décadence de l’ambassade de France à Tunis. Tout se mêle et s’entremêle lors de la visite de Nicolas Sarkozy, en 2008. Il était venu proposer de gros contrats, mais il a aussi prononcé cette phrase – que Henri Guaino reconnaît pour la première fois qu’elle était une erreur – : « Les libertés progressent. »

Lire l’interview complète sur Le Point