Traque aux pirates : un navire de guerre hollandais débarque à Dakar

Le navire néerlandais « Rotterdam », est actuellement au Port de Dakar depuis plus de 48 heures, avec 150 membres d’équipage. Ce bateau de guerre débarque à Dakar avec de la logistique ultra sophistiquée pour participer à une opération militaire visant à sécuriser le Golf de Guinée infesté par les commandos pirates.

(De notre correspondant à Dakar)

Le «Rotterdam», navire de guerre néerlandais, a quitté la Hollande le 25 août dernier et est en escale à Dakar, depuis hier. Il mouille au Port de Dakar, dans le cadre de l’exercice militaire « African Winds 2013 ». Plus de 400 militaires de 8 pays (Hollande, Etats-Unis, Sénégal, Espagne, Grande Bretagne, Nigeria, Cap-Vert, Canada et Gambie) participeront à cet exercice multinational. Selon le capitaine de corvette, Serge Choprix, de nationalité Belge, « l’objectif visé, c’est de développer la sensibilisation dans le domaine maritime, maintenir une claire connaissance de l’environnement maritime, former des professionnels maritimes et développer des capacités de réponse, tout en promouvant une intégration régionale ». Les opérations militaires se dérouleront à la base militaire de la ville de Thiès (centre), à partir de samedi prochain.

Les organisateurs préviennent qu’ils débarqueront avec du matériel militaire ultra sophistiquée. La piraterie sera au cœur des préoccupations de la mission. « Cet aspect sera pris en compte, selon le commandant du vaisseau Jon Hubent Hulsken. Nous allons lutter non seulement contre les pirates, mais aussi, contre la pêche illicite en Afrique ». Une information confirmée par le commandant Oumar Wade, qui révèle que 16 soldats sénégalais sont formés pour faire face à ce fléau.

Après l’exercice amphibie sur la côte sénégalaise, des marins néerlandais aideront à restaurer, avec des fonds néerlandais, l’école primaire du village côtier de Guéréo (Thiès). L’Ambassadeur des Pays-Bas au Sénégal, Pieter Jan Kleiweg De Zwaan, qui a fait face à la presse à bord du navire, révèle à son tour que ce programme de renfoncement des capacités est lancé pour la première fois en 2007 et l’édition de cette année revêt des aspects diplomatique, économique et de défense. « Je voudrais souligner que la marine des Pays-Bas est là pour entraîner ses forces et la force de nos alliés, mais nous entraîner avec les forces sénégalaises » a-t-il révélé.

La visite du « Rotterdam » coïncide avec la venue d’une grande mission commerciale des Pays-Bas, comprenant 25 entrepreneurs et investisseurs néerlandais. Ceux-ci sont à Dakar pour découvrir les opportunités économiques qu’offre le Sénégal, dans les secteurs de l’agriculture, de l’hydraulique et de la construction navale.