Trafigura se dédouane dans l’affaire des déchets toxiques

Les avocats de Trafigura ont remis, le 10 août, un rapport aux tribunaux de Paris et Londres dans lequel la compagnie néerlandaise nie sa responsabilité dans le scandale des déchets toxiques, annonce Le Patriote. Le document explique notamment que les eaux usées déversées dans Abidjan « n’ont pu causer les maladies ni les préjudices de grande ampleur mentionnés » et que « de nombreux habitants souffraient déjà des symptômes invoqués bien avant l’arrivée du [bateau] Probo Koala » en raison « l’environnement local (…) fortement pollué ».