Toutes les couleurs de la musique africaine

La musique malienne rencontrant la musique gnawa, les sons réunionnais croisant les notes berbères… Vous en rêviez ? Africolor vous l’offre. Pour sa 14ème édition, le Festival de musiques d’Afrique et de l’Océan Indien de Seine-Saint-Denis a mis les petits instruments dans les grands. Pour une programmation de choix.

Africolor a grandi. Devant le succès remporté par ses précédentes éditions, le Festival de musiques d’Afrique et de l’Océan Indien de Seine-Saint-Denis a augmenté le nombre de ses concerts et de ses dates.  » En 2001, nous avions programmé 12 concerts du 14 au 24 décembre, nous passons à 18 cette année, du 29 novembre au 24 décembre et dans 12 villes du département « , explique Estelle Laurentin, la chargée de communication.  » L’année dernière, Africolor a accueilli 4 000 personnes, les salles étaient pleines à craquer. Nous avons même refusé du monde pour la nuit de Noël malienne !  » Cette dernière, qui crée toujours de véritables émeutes tant elle attire de monde, a été déplacée au 14 décembre*, dans le gymnase Maurice Baquet de Bagnolet qui compte 1 300 places.

La salle Gérard-Philippe de Saint-Denis, berceau du festival, accueillera tout de même la nuit de Noël 2002, placée sous le signe de l’innovation.  » La  » Lila  » de Noël signera une ouverture nouvelle sur les musiques maghrébines avec des musiciens berbères et gnawas. Pour nous, c’est une aventure « , précise Estelle Laurentin.

Rencontres et programmes originaux

Pour le reste, de bonnes surprises attendent les spectateurs. Comme chaque année, Philippe Conrath, directeur du festival et du label musical Cobalt, a sélectionné ses coups de coeurs et des groupes avec lesquels il travaille sur le long terme.  » C’est la force du festival. Philippe aime faire venir des artistes qu’il connaît depuis longtemps, ça lui permet de leur demander des créations spéciales.  » Dont acte : le Malien Abdoulaye Diabaté, qui s’est déjà produit à Africolor, vient cette année – et pour la première fois en France – avec son big band, le Koutiala Orchestra.

Autre programme original, répété en septembre dernier à Marrakech : Widjane, une rencontre de musiciens chasseurs du Mali et de musiciens gnawa du Maroc autour de Sibiri Samaké et de Brahim El Belkani. Avec Africolor, toutes les rencontres sont possibles.

*Réservation Fnac fortement conseillée.

Pour consulter le programme.